L'auteur de l'attentat était connu des services de sécurité — Londres

04 Avril, 2017, 03:49 | Auteur: Lynn Cook

Une femme a été libérée sous caution, a précisé M. Rowley. 29 personnes sont hospitalisées et sept sont dans un état grave.

Trois élèves français du lycée Saint-Joseph de Concarneau (ouest), en voyage scolaire, âgés de 15 à 16 ans, ont été blessés. Après avoir observé une minute de silence, les députés ont siégé normalement jeudi au lendemain de l'attaque qui s'est déroulée tout près du Parlement. Des touristes sud-coréens et chinois, ainsi que des ressortissants roumains et portugais ont également été blessés. Un touriste chinois a lui aussi été blessé, légèrement. Par ailleurs, il aurait déjà fait l'objet d'une enquête du MI5 (service de renseignement de sécurité intérieure britannique) pour ses liens avec "l'extrémisme violent". Les accès en surface de la station de métro Westminster étaient eux aussi bouclés.

Une veillée aux chandelles en mémoire des victimes rassemble quelques centaines de personnes à Trafalgar Square, le 23 mars à Londres. L'assaillant a été abattu. Nous continuons de penser (...) que l'assaillant a agi seul et s'inspirait du terrorisme international.

La police croit connaître l'identité du tueur mais ne l'a pas communiquée à la presse pour le moment.

Depuis le drame, les enquêteurs ont procédé à huit interpellations, principalement à Londres et à Birmingham. Parmi elles, Birmingham, la deuxième métropole du pays. Tué par la police mercredi après avoir poignardé mortellement un policier devant le palais de Westminster et fauché plusieurs piétons (dont deux mortellement) sur un pont à bord d'un SUV, il vivait depuis peu dans les West Midlands, dans le centre de l'Angleterre.

Theresa May a relevé que le lieu de l'attaque, qu'elle a qualifiée de " répugnante et ignoble", n'était pas un hasard.

"Notre enquête vise à comprendre ses motivations, son action et ses associés", a dit Rowley.

C'est l'attentat le plus meurtrier depuis ceux de juillet 2005.

Le service de lutte anti-terroriste de Londres, qui enquête sur l'attaque de Westminster, est à la recherche d'informations sur le terroriste.

C'est la première attaque sur le sol britannique revendiquée par ce groupe extrémiste. Commis par des " loups solitaires", des attentats de ce type sont faciles à organiser, relèvent les experts.

Recommande: