Contre la fraude, les portillons débarquent dans les gares TGV

04 Avril, 2017, 03:49 | Auteur: Sandy Vega
  • Ces portiques devraient être déployés dans treize autres grandes gares françaises

Les portillons des quais 6 et 7 de la gare Montparnasse seront activés ce mardi 4 avril, mais ils sont en phase de test depuis un an.

Ces portiques, fournis par IER une filiale du groupe Bolloré, a pour objectif de soulager les contrôleurs qui vont pouvoir passer "plus de temps avec les voyageurs", explique à l'AFP Delphine Couzi, directrice des opérations et du service au clients de Voyages SNCF.

Le 2 juillet, tous les quais TGV de Montparnasse, mais également des gares de Nantes et Rennes, devraient donc être "opérationnels", a-t-elle ajouté.

Comme la gare Montparnasse, la gare SNCF du Mans aura elle aussi ses portillons anti-fraude, d'ici fin 2017 ou tout début 2018.

Mais la Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) est "assez réservée" sur ce nouveau dispositif, a indiqué son président, Bruno Gazeau, sur RTL. "Le train est en compétition avec l'avion et la voiture et on veut que les gens prennent de plus en plus les trains; et on commence par mettre des barrières à l'accessibilité au train (...)".

Comme pour le métro, les passagers devront présenter un billet valide pour que les portes installées sur les quais de la gare s'ouvrent. Malgré tout, il insiste: "Je suis pour lutter contre la fraude, mais je suis davantage encore pour permettre à un maximum de gens de prendre le train".

Au total, la SNCF a investi 15 millions d'euros dans ces portiques auxquels il faut ajouter trois millions d'euros de maintenance pour les dix années à venir.

Recommande: