"Opacité fiscale": Attac s'en prend à Apple et à la Société générale

02 Avril, 2017, 01:19 | Auteur: Sandy Vega

LuxLeaks, SwissLeaks, Panama Papers... la multiplication révélations a jeté la lumière sur les pratiques de banques et de multinationales comme Apple, BNP Paribas, Ikea, Engie, McDonald's, Société générale, Starbucks, Total ou Zara qui profitent de l'opacité financière et de la complicité des pouvoirs publics pour évader des sommes colossales dans les paradis fiscaux.

Des militants d'Attac ont repeint la façade de l'Apple Store d'Aix-en-Provence pour dénoncer l'évasion fiscale, le 1r avril 2017.

Quelques instants plus tard sur les Champs-Elysées, à Paris, une autre cinquantaine de militants ont repeint la devanture d'une agence Société générale. " Derrière elle, les militants venus avec combinaison de peinture, rouleaux, échelles et pochoirs, achèvent d'opacifier les vitres de l'agence bancaire avant de déployer une banderole barré du message "rendez l'argent ". Trente-cinq personnes ont été interpellées à Paris à l'issue de cette action, dont 13 ont été placées en garde à vue, selon une source policière. Des actions se poursuivaient "dans toute la France toute la journée", ajoute encore Attac sur Twitter.

Dans un communiqué, Attac avait dénoncé ces arrestations, y voyant "une véritable insulte aux citoyens, justiciables et contribuables ordinaires".

L'association altermondialiste entend faire de la semaine "du 1er au 7 avril, une semaine mondiale d'actions contre l'évasion fiscale", précise-t-elle dans un communiqué diffusé ce samedi. Bruxelles estime qu'Apple a payé trop peu d'impôts en Irlande du fait d'un accord fiscal passé pendant des années avec les autorités irlandaises, qui lui aurait permis de ne soumettre à l'impôt qu'une infime partie des milliards gagnés en Europe.

Recommande: