États-Unis : échec cuisant pour Donald Trump sur l'Obamacare

26 Mars, 2017, 00:20 | Auteur: Lynn Cook

" Le vote aura lieu (vendredi) matin pour éviter d'avoir à voter à 3h00 du matin", a indiqué un responsable de la Maison Banche, exprimant sa " confiance " sur le passage du texte.

Vingt-quatre heures après le cuisant revers infligé à Donald Trump sur la réforme de la santé, son vice-président, Mike Pence, a déploré samedi l'attitude du Congrès mais a reconnu que la Maison blanche devrait travailler avec les parlementaires pour mener à bien ses prochains projets législatifs.

La Maison Blanche s'était pourtant montrée confiante un peu plus tôt, et le président américain avait prédit quelques minutes avant l'annulation du vote que celui-ci serait "très serré".

Par précaution, Donald Trump avait pris soin de laisser la rédaction de la désormais ex-nouvelle réforme à Paul Ryan, qui préside la Chambre des représentants depuis 2015.

Cette issue est donc une victoire pour Barack Obama Sa grande réforme sociale historique que les démocrates ont mis des décennies à faire adopter a résisté, alors que les républicains ont tous les pouvoirs. C'est le cas depuis le 20 janvier, mais la promesse est plus difficile à tenir que prévu.

Dans un tweet publié par le Vice-président des États-Unis, Mike Pence, on peut voir des membres du gouvernement de Donald Trump réunis pour débattre avec des élus très conservateurs du Parti républicain (GOP) de la réforme de la santé.

Les analystes étaient partagés, vendredi soir sur les effets de cet échec sur les marchés financiers.

La montée des incertitudes a profité à l'or, qui a fini la semaine à 1.249,80$ l'once, en hausse de 1,6% sur 5 séances, au plus haut depuis la fin février, et non loin de son niveau de début novembre 2016, avant l'élection de Donald Trump. Mais le président américain a été forcé de retirer son premier grand projet de loi visant à réformer le système d'assurance maladie.

L'échec de cette priorité législative reflète à la fois la relative désorganisation des chefs républicains, qui ont tardé à dévoiler leur plan, et l'incapacité du président républicain à réconcilier des factions relativement distantes idéologiquement.

"Tout changement apporté à notre système de santé doit le rendre meilleur, pas pire pour les travailleurs américains", a déclaré le prédécesseur de Donald Trump. Son bilan reste mince depuis son arrivée au pouvoir.

La Chambre des représentants ne votera pas jeudi sur un projet de détricotage de l'Obamacare, les dirigeants républicains au Congrès ne parvenant pas à réunir un nombre suffisant de voix pour qu'il soit adopté, a-t-on appris auprès d'une source républicaine haut placée au Congrès.

Recommande: