Macron passe devant Le Pen à 45 jours de l'élection présidentielle

12 Mars, 2017, 01:43 | Auteur: Lynn Cook
  • French Agriculture minister and Government spokesperson Stephane Le Foll French Defence minister Jean Yves Le Drian and French Interior Minister Bernard Cazeneuve stand after the cabinet meeting

À près d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle de 2017, les intentions de vote sont-elles en train de se cristalliser? Des vents porteurs qui, selon notre sondage BVA, l'ont non seulement conduit à creuser l'écart sur ses poursuivants mais aussi et surtout à faire désormais jeu égal avec Marine Le Pen.

L'ancien ministre "chiraquien" Jean-Paul Delevoye, aujourd'hui président de la commission d'"En Marche!" chargée de sélectionner des candidats pour les législatives, déclarait mercredi à Radio Classique que l'objectif d'Emmanuel Macron était bien de "dépasser" Marine Le Pen au premier tour.

Le socialiste Benoît Hamon, qui peine à faire décoller sa campagne et assiste à une désertion de caciques de son camp au profit de M. Macron, et le tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, ne sont pas parvenus à trouver une alliance et arrivent loin derrière.

Dans l'hypothèse d'un second tour Emmanuel Macron Marine le Pen, le candidat d'En Marche l'emporterait largement avec 61 % des suffrages. 64% des personnes interrogées jugent qu'il effectue une bonne campagne -le meilleur score des candidats, avec une progression de 4% par rapport à la semaine dernière- et, plus significatif peut-être, 23% des sondés espèrent sa victoire lors de l'élection présidentielle, alors qu'ils ne sont que 20% pour Marine Le Pen et François Fillon.

La candidate du Front national continue à renforcer sa position de favorite du premier tour. La candidature de Benoît Hamon et son programme, n'enthousiasme pas l'aile droite des socialistes, et sa campagne décolle pas. Toute d'abord, Yves-Marie Cann, directeur des études politiques chez Elabe, tient à préciser que les intentions de vote à l'intention d'Emmanuel Macron sont fragiles.

Enfin, Benoît Hamon perd 1 point ce vendredi, à 14 % d'intentions de vote, soit un recul de 2 points en deux jours.

La remontée d'Emmanuel Macron est fulgurante, puisqu'il gagne 5 points en une semaine. François Fillon est à 20 % des intentions de vote et conserve une base électorale solide, sûre de son choix. " Tout est encore possible, confiait récemment un sondeur. Il y a plus de 20 % des électeurs, en France, qui votent traditionnellement à droite ".

Recommande: