GM vend Opel pour 2,3 milliards US

08 Mars, 2017, 00:42 | Auteur: Lynn Cook
  • PSA et Opel devrait officialiser leur annonce

Il y avait ce lundi 6 mars face à la presse les principaux dirigeants des deux groupes impliqués dans les négociations avec côté américain Mary Barra, chairman et CEO de GM et Dan Ammann président de GM, coté allemand Karl-Thomas Neumann, CEO d'Opel Group, côté français Carlos Tavares président du directoire de PSA et son directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon. La poignée de main était très attendue entre les PDG des deux groupes. Le premier constructeur automobile européen est Volkswagen, avec une part de marché de 24%.

"Une pression haussière sur la note pourrait provenir de la création d'une évolution positive dans la restructuration d'Opel et le développement de la rentabilité et de la génération de trésorerie du groupe, qui pourrait compenser les faiblesses relatives persistantes de PSA du point de vue opérationnel", ajoute Fitch. Le prix est d'autant plus raisonnable que General Motors a accepté de prendre à sa charge le financement des fonds de pension de ses anciennes filiales.

Le constructeur français et Opel ont déjà trois programmes de véhicules en commun, hérités de la grande alliance nouée en 2012 avec GM, mais dont les ambitions avaient rapidement été revues à la baisse.

Carlos Tavares a répété lundi que son projet ne prévoyait pas de fermetures de sites car il disposait d'autres moyens d'améliorer la performance des usines Opel.

Ainsi, il est légitime de se demander ce que deviendra la marque Opel, connue notamment pour ses Astra et ses Corsa qui étaient construites par General Motors.

PSA prévoit qu'Opel/Vauxhall atteigne une marge opérationnelle courante de 2% d'ici à 2020 et de 6% d'ici à 2026, et génère un free cash-flow opérationnel positif d'ici à 2020.

Comme Berlin, le comité d'entreprise (CE) d'Opel et le syndicat IG Metall ont, eux, salué la décision de transférer dans une seule et même société les différentes filiales de GM en Europe. PSA espère voir l'opération bouclée d'ici la fin de l'année. En revanche, GM gardera le centre d'ingénierie de Turin, en Italie. Si PSA préfère rester prudent en annonçant cette échéance, une grande partie de ces synergies devrait se matérialiser d'ici à 2020. En 1886, l'entreprise amorce la production de bicyclettes et produit sa première automobile en 1899. Pour sa part "Opel/Vauxhall bénéficiera toujours des licences de propriété intellectuelle de GM jusqu'à l'adaptation progressive de ses véhicules aux plateformes de PSA dans les années à venir", a révélé le groupe PSA.

Recommande: