Free Mobile : 5 ans de croissance éclair en 3 graphiques

08 Mars, 2017, 00:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Free opérateur logo

Lors de la présentation de ses résultats 2016, ce mardi, l'état-major de l'opérateur de Xavier Niel s'est félicité de ses " excellentes performances commerciales ".

Le groupe Iliad vient de publier son bilan financier pour l'année passée: toujours au beau fixe sur la téléphonie, Free ne convainc pas tout à fait sur le volet Internet. Les investissements menés en 2016, qui ont accru l'endettement, ont permis d'atteindre une couverture de 89% de la population en 3G et 76% de la population en 4G. Rappelons que son contrat d'itinérance avec Orange prend fin en 2020.

La croissance dans le marché de l'abonnement mobile est notamment portée par la 4G. La croissance de Free tirée par son réseau mobile En 2016, les revenus de Free tirés du mobile ont progressé de 13 %, s'établissant à 2,04 milliards d'euros. Concernant la partie mobile, Free confirme qu'il est bien " l'un des principaux opérateurs de télécommunications en France avec plus de 19 millions d'abonnés, dont près de 13 millions d'abonnés mobiles et plus de 6 millions d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit fixe (6,4 millions exactement) ".

Iliad s'adjuge 2,5% et figure ainsi parmi les plus fortes hausse du SBF120, après la publication par la maison-mère de Free de résultats annuels supérieurs aux attentes et salués par les analystes.

Free est aussi devenu le premier opérateur alternatif Haut et Très Haut Débit français avec 247 000 nouveaux abonnés recrutés (net de résiliation) en 2016, soit une part de marché des recrutements nets de 32%. Dans l'Internet fixe, l'opérateur compte aujourd'hui 6,4 millions de fidèles, ce qui correspond à une part de marché de près de 24%. L'opérateur devrait afficher 9 millions de prises raccordables au FTTH fin 2018 puis 20 millions fin 2022. En 2012, Free Mobile a enregistré un Ebitda (ou excédent brut d'exploitation / E.B.E) négatif, à - 46,1 millions d'euros.

Pour mémoire, Iliad vise une marge opérationnelle de plus de 40% d'ici à 2020.

L'EBITDA atteint 1,676 milliard d'euros, soit une marge de 35%.

Recommande: