Le président gambien effectue au Sénégal sa 1e visite officielle

03 Mars, 2017, 00:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Macky  Barrow: Un nouveau départ une idylle entre le Sénégal et la Gambie

"En vérité, les travaux ont démarré".

Au cours de cette visite, le président Barrow doit également se rendre dans les grandes villes saintes de l'islam au Sénégal, notamment à Touba, en compagnie de cet homologue qu'il appelle chaleureusement " my brother " (mon frère, ndlr). "Nous sommes encore en discussion avec (Banjul) sur ce qu'il pense être le rôle de l'ONU", a-t-il ajouté à l'issue d'une rencontre avec le président gambien Adama Barrow, élu le 1er décembre, et son ministre des Affaires étrangères Mai Fatty. C'est un moyen qui doit assurer la continuité du Sénégal.

Selon M. Feltman, l'ONU est au côté de la Gambie pour l'aider face à ses nombreux défis liés aux droits humains, la réconciliation nationale, l'implication des jeunes et des femmes, après 22 ans de pouvoir sans partage du président Jammeh. Une cérémonie de pose de la première pierre du pont a eu lieu l'an dernier, en présence de représentants des deux pays.

Le futur pont de plusieurs centaines de mètres, entre les localités gambiennes de Farafegni et Soma, devrait faciliter le transport des personnes et des marchandises entre le nord et le sud du Sénégal, pays à l'intérieur duquel se trouve le territoire gambien.

Pendant plus d'une décennie, le gouvernement gambien a souvent fait valoir ses droits de propriété sur le fleuve Gambie pour imposer des taxes surélevées aux transporteurs sénégalais. Le 19 janvier, il avait prêté serment à l'ambassade de Gambie à Dakar alors que des troupes sénégalaises de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pénétraient en Gambie - enclavée au sein du Sénégal - pour faire pression sur M. Jammeh qui a finalement quitté le pays le surlendemain.

Recommande: