Les embauches de cadres se dirigent vers un record en France (Apec)

25 Février, 2017, 00:16 | Auteur: Aubrey Nash
  • Michèle Sallembien déléguée régionale Pays de la Loire de l'Apec

Des résultats en phase avec le reste du territoire puisque l'Apec prévoit une augmentation du volume total de recrutement comprise entre 2 et 10 % sur toute la France. "En 2017, le marché de l'emploi cadre devrait être très porteur", pronostique le directeur général de l'association, Jean-Marie Marx, qui constate une "solide dynamique" à l'oeuvre dans la plupart des secteurs et dans toutes les régions. Par ailleurs, les fonctions informatique, avec jusqu'à 51 000 recrutements, commercial-marketing (jusqu'à 42 700), et la fonction études-R&D (jusqu'à 37 300), caracolent en tête sur le marché, et représenteraient, à elles trois, un recrutement sur deux. Plus de 200 000 recrutements sont ainsi prévus sur l'année, notamment dans l'industrie et les services.

En termes de profils, les cadres ayant acquis de une à dix années d'expérience devraient représenter plus de la moitié des embauches.

Attention, certains postes, à défaut de trouver les profils adéquats pourraient cependant se tourner vers des profils jeunes diplômés ou seniors. Les débutants ayant moins d'un an d'expérience seraient également mieux lotis que l'an dernier avec davantage d'opportunités d'embauches (+8%).

Le niveau de confiance des entreprises se reflète dans l'anticipation qu'elles font de l'évolution des effectifs de cadres qu'elles emploient souligne t on chez l'APEC. Ainsi, 9% d'entre elles envisagent d'accroître leur effectif cadre, 4% de le réduire, et 87% prévoient de le maintenir stable, alors qu'au niveau national, 10% prévoient d'augmenter, 5% de réduire et 85% envisagent de le maintenir stable.

L'Apec affine aussi son bilan 2016 qui, avec environ 204.000 cadres recrutés (+12% par rapport à 2015), s'est révélée meilleure que prévu par le précédent baromètre, et "a permis de créer 45.300 emplois nets de cadres". - Tech & Co, du lundi 20 février 2017, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business.

Recommande: