L'humoriste se confie sur le meurtre de son père — Jean-Marie Bigard

22 Février, 2017, 00:48 | Auteur: Sue Barrett
  • ONPC: quand Jean Marie Bigard tente de faire rire Vanessa Burggraf

Il raconte comment il a pardonné à son meurtrier. L'humoriste était invité sur Europe 1 pour parler de son retour sur la scène à l'occasion de sa tournée à travers la France pour son dixième spectacle consacré aux femmes. Après son malaise, Jean-Marie Bigard a même pris de bonnes résolutions, à commencer par arrêter de fumer.

C'est avec beaucoup d'émotion que Jean-Marie Bigard s'est confié sur l'un des drames de sa vie. "Ma croyance, comme je suis un croyant invétéré, est que si on me propose un obstacle, c'est que je suis digne de le franchir ", a expliqué l'humoriste. Jean-Marie Bigard a accepté d'évoquer au micro d'Isabelle Morizet, les terribles épreuves qui ont jalonné sa vie. En bon croyant, Bigard a suivi la voie du pardon. D'une voix tremblante, il confie: "Le plus simple est de pardonner". Il dit: ne ramassez pas les cailloux qui vous ont fait tomber parce votre sac va devenir trop lourd et vous ne pourrez plus avancer.

Toujours philosophe, il continue: "quand on me dit "t'as une septicémie", j'ai magri de 17 kilos, j'ai été pendant six jours entre la vie et la mort, je me suis dis "putain, c'est génial si on te donne un truc aussi gros à avaler ou à escalader." Quelques mois après ce malaise, Jean-Marie Bigard se dit "digne" de cette épreuve et en s'amuse. C'est un fait divers: cette femme avait un mec, un jour il est venu, il s'est caché dans la maison et il a tué mon père d'une douzaine coups de couteau et il l'a fini avec un coup de carabine dans la nuque.

Recommande: