Le cyclone tropical Dineo fait 7 morts et 130 000 sinistrés — Mozambique

18 Février, 2017, 00:14 | Auteur: Lynn Cook
  • Image DR

L'Institut national mozambicain de gestion des catastrophes naturelles (INGC) a fait état de 55 blessés, dont quatre dans un "état grave".

Le Mozambique se préparait mercredi à faire face à d'importantes inondations et à évacuer des populations avec l'arrivée annoncée sur ses côtes de la tempête tropicale Dineo, qui pourrait selon les météorologues se transformer en cyclone.

Entre 100 mm et 200 mm de précipitations sont tombés entre les deux stations balnéaires d'Inhambane et Vilanculos, où 650.000 personnes sont considérées comme sinistrées, selon une estimation de l'INGC. Dans la région, près de 1000 salles de classe et 70 centres de santé ont été détruits.

Des tentes, de la nourriture et de l'eau vont être distribués aux victimes du cyclone.

Les services météorologiques sud-africains (SAWS) ont placé vendredi l'extrême nord-est du pays, dans les provinces du Mpumalanga et du Limpopo en alerte rouge pour de fortes précipitations et des risques d'inondations.

De fortes pluies sont également attendues jeudi et vendredi dans le nord-est de l'Afrique du Sud et dans certaines parties du Botswana.

"Malgré une tendance à l'affaiblissement, (la dépression) fait toujours peser de forts risques pour les 36 à 48 prochaines heures, avec de fortes pluies et des risques d'inondations", ont toutefois averti les SAWS.

Au Mozambique, un bilan actualisé de l'Institut national de gestion des catastrophes naturelles (INGC), indique que le passage du cyclone tropical Dineo a fait 7 morts et 55 blessés dans le sud de ce pays d'Afrique Australe.

Le passage de cyclones au Mozambique a causé la mort de 800 personnes en 2000 et plus de 100 en 2015. Aucun dégât majeur n'a été signalé en Afrique du Sud ce vendredi.

Recommande: