Thierry Solère porte plainte après de nouvelles révélations du Canard enchaîné

15 Février, 2017, 00:30 | Auteur: Aubrey Nash
  • Thierry Solère député des Hauts-de-Seine

C'est devenu une habitude. Une source judiciaire citée par l'agence Reuters confirme qu'il s'agit bien d'une enquête préliminaire lancée par le parquet de Nanterre.

"Le Canard enchaîné" affirme dans son édition à paraître mercredi 15 que Thierry Solère est l'objet d'une enquête pour fraude fiscale mais aussi que pèse sur le député des Hauts-de-Seine et porte-parole de François Fillon des soupçons de "possibles conflits d'intérêts" et quant à l'emploi de son épouse.

D'après le Canard Enchaîné, les fonctionnaires de Bercy auraient découvert une importante fraude lors d'un contrôle fiscal: d'après les premiers éléments de cette enquête, Thierry Solère aurait omis de régler "une partie de ses impôts sur le revenu de 2010 à 2013, ainsi que la taxe foncière de la dernière année".

D'après l'hebdomadaire qui multiplie les révélations sur François Fillon et son entourage depuis plusieurs semaines, l'enquête a été ouverte en septembre dernier et porte sur les années 2010 à 2013. Il affirme avoir "toujours déclaré ses revenus" et être aujourd'hui "à jour de ses impôts".

Solère va porter plainte.

Selon l'hebdomadaire satirique, les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) s'intéresseraient également à la société de la femme de Thierry Solère, Lerins Communication, qui aurait dégagé de 200 000 euros de bénéfices non-commerciaux. D'après le "volatile", Thierry Solère a été salarié du groupe Chimirec spécialisé dans le traitement des déchets, en tant que "conseiller en stratégie pour la France et l'international". Thierry Solère assure à BFM TV que cette activité était "parfaitement vérifiable, connue".

Recommande: