" "Piratage de la campagne de Macron. Des accusations " absurdes " selon Moscou

15 Février, 2017, 01:37 | Auteur: Lynn Cook

"Ça fait partie de notre viatique", a relevé Emmanuel Macron, tout en appelant à "donner encore plus de densité au partenariat entre la France et l'Algérie".

Cependant et depuis les années 2000 les contacts s'intensifient entre l'Algérie et Israël, dans les domaines militaire et économique.

C'était en quelque sorte tapis rouge pour l'ancien ministre de l'Economie, venu à Alger pour étoffer sa stature internationale et marquer davantage son intérêt pour le bassin méditerranéen après des visites en Tunisie et au Liban.

En conclusion, le candidat évoque "une vision partagée" entre les deux pays.

Dans cette perspective, le candidat à la présidentielle a déroulé plusieurs "axes de développement stratégique", parmi lesquels le renforcement de la coopération "sur le plan diplomatique et sécuritaire", notamment en "Libye d'une part (.) et au Mali d'autre part".

Ces deux personnages clés de l'Etat algérien sont visiblement attentifs au parcours du candidat d'En Marche!, porté par des sondages favorables en France. " De leur côté, les médias mis en cause ont répondu par communiqués: "RTrejette catégoriquement toutes les allégations selon lesquelles notre chaîne participerait à la divulgation de fausses informations en général et concernant la personne d'Emmanuel Macron ou l'élection présidentielle à venir à France". M. Macron lui avait notamment rendu visite en avril dernier, tandis qu'il accompagnait le Premier ministre Manuel Valls lors d'une visite officielle. "Pour mesurer à chaque instant le poids du passé et avoir un discours volontariste sur l'importance de l'avenir", a souligné M. Macron.

"Le diktat auquel sont soumis des millions d'Algériens n'est pas la préoccupation de Messieurs Montebourg, Macron, Hollande, Juppé ni de toutes ces personnalités françaises qui ont sacrifié au "pèlerinage d'Alger" dans une consternante impassibilité, sans un mot, un regard pour les millions d'Algériens (.) En revenant d'Alger, M. Macron aura laissé un peu de sa réputation en contrepartie de je ne sais quelle vétille hypothétique attendue du pouvoir d'Alger", écrit l'éditorialiste et opposant de longue date du régime Mohamed Benchicou dans Le Matin. Le candidat à la présidentielle française se rendra ensuite à la Basilique Notre-Dame d'Afrique, pour également renforcer les liens de tolérance entre la chrétienté et l'Islam en Algérie. Dans le solaire par exemple, l'Algérie a le plus grand potentiel au monde! "Nous avons la volonté que la France prenne le leadership mondial sur ces technologies et sur cette transition énergétique".

Recommande: