Theresa May rappelle la Turquie à ses devoirs démocratiques

29 Janvier, 2017, 00:50 | Auteur: Lynn Cook
  • THERESA MAY RAPPELLE LA TURQUIE À SES DEVOIRS DÉMOCRATIQUES

La Turquie doit maintenir un état de droit et respecter les droits de l'homme, a déclaré samedi la Première ministre britannique Theresa May, en déplacement à Ankara, où elle s'est entretenue avec le président Recep Tayyip Erdogan.

De son côté, Theresa May a confirmé la création d'un groupe de travail conjoint dans le but de préparer le terrain en attendant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Ce contrat, d'une valeur de plus de 100 millions de livres britanniques (125 millions de dollars), devrait ouvrir la voie à d'autres accords valant des milliards de livres au cours des vingt prochaines années, a déclaré à la presse une porte-parole de Mme May.

"Je suis fière que le Royaume-Uni se soit tenu debout avec vous le 15 juillet dernier en défense de la démocratie, a dit Mme May lors d'une déclaration aux médias après sa rencontre avec M. Erdogan". Leurs relations remontent à "400 ans", a-t-elle dit, en allusion aux relations établies entre l'Angleterre et l'Empire ottoman sous le règne d'Elizabeth I. "Il est maintenant important que la Turquie maintienne cette démocratie en gardant en place l'État de droit et en (honorant) ses engagements en matière de droits de la personne - comme le gouvernement a entrepris de le faire".

Les deux dirigeants ont également abordé le sujet de la lutte contre le djihadisme en Syrie ainsi que la question de la réunification de Chypre, dont Londres et Ankara sont garants.

Recommande: