Libre-échange: Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du TPP

24 Janvier, 2017, 00:35 | Auteur: Aubrey Nash
  • Libre-échange: Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du TPP

BERLIN, 23 janvier (Reuters) - L'industrie allemande peut tirer avantage des nouvelles opportunités que le virage protectionniste américain est susceptible de créer en Asie et en Amérique du Sud, a déclaré lundi le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel après la signature par Donald Trump du retrait des Etats-Unis du Partenariat transpacifique (TPP).

Le TPP, un accord de libre-échange passé entre douze pays de la région Asie-Pacifique, avait été signé mais pas encore ratifié par les parlementaires américains.

Lors de sa campagne électorale, Donald Trump a promis d'annuler la participation des USA, précisant qu'il s'agit d'un accord terrible, contraire selon lui aux intérêts des travailleurs américains.

Harry Kazianis, directeur d'études de défense au Center for the National Interest, un groupe de réflexion de Washington, estime que Donald Trump devra maintenant trouver une nouvelle manière de rassurer les alliés asiatiques des Etats-Unis. "Le Japon, Taïwan et le Vietnam devraient être les premiers approchés car ils jouent un rôle crucial dans la stratégie qu'appliquera le président Trump, quelle qu'elle soit", dit cet analyste. Plus tôt dans la journée, une source à la Maison Blanche aurait indiqué que le président prévoyait également de renégocier l'Aléna.

M. Trump a souvent plaidé que le déclin de l'emploi dans le secteur manufacturier américain est attribuable aux ententes commerciales internationales, comme l'Accord de libre-échange nord-américain, et à l'entrée de la Chine dans l'Organisation mondiale du commerce.

Son ministre de l'Economie, Ildefonso Guajardo, a prévenu dans une interview publiée lundi par le quotidien El Universal que le gouvernement mexicain devrait réfléchir à des "mesures en miroir" si Washington impose des restrictions aux importations vers le marché nord-américain.

Recommande: