Un mort et 110 000 foyers privés d'électricité — France/Tempête hivernale "Egon"

15 Janvier, 2017, 00:54 | Auteur: Aubrey Nash

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les fortes rafales de vent et les précipitations ont perturbé le réseau électrique du département.

Une centaine de techniciens d'Enedis (ex-ERDF), de la Manche, mais aussi venus en renfort d'autres régions comme la Nouvelle-Aquitaine, était encore à pied d'oeuvre ce samedi, deux jours après le passage de la tempête Egon, la deuxième de la saison.

Météo-France a placé cinq départements en vigilance rouge pour vent violent et la moitié nord de la France est placée en vigilance orange pour vent ou neige-verglas.

Météo-France a levé, à la mi-journée du samedi 14 janvier 2017, l'alerte orange à la neige et au verglas sur les deux derniers départements concernés, l'Ain et l'Isère, tandis que 23 000 foyers restaient privés d'électricité en Normandie et Picardie, après la tempête qui a traversé le pays jeudi 12 janvier 2017 au soir jusqu'au vendredi 13 janvier 2017 au matin, selon le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis. Une petite cinquantaine de personnes ont été blessés légèrement, a ajouté le ministre, qui visitait vendredi matin le Centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC).

La tempête hivernale a bel et bien commencé dans la moitié nord du pays.

Le vent a atteint 146 km/h à Dieppe, 138 km/h à Octeville, près du Havre, 130 km/h à Caen, 108 km/h à Rouen et 102 km/h à Orly.

Météo France annonce une "forte tempête hivernale très active nécessitant une vigilance particulière". Dans le nord de la France, les cours ont été suspendus vendredi dans les écoles, collèges et lycées de l'Aisne et de la Somme où un accueil sera toutefois assuré. Par ailleurs, le trafic à l'aéroport de Beauvais-Tillé (Oise) a été suspendu et les vols ont été redirigés vers celui de Lille-Lesquin. En Normandie, 10.000 foyers étaient toujours touchés, en Seine-Maritime et dans l'Eure principalement.

Recommande: