L'offre de Mouhamed VI à Jammeh

14 Janvier, 2017, 00:32 | Auteur: Lynn Cook
  • Voici l’intégralité des décisions de l’UA qui scellent le sort de Yaya Jammeh

A quelques jours de la prise de fonction du nouveau président élu en Gambie, Adama Barrow, la crise demeure entière dans ce pays, en raison de l'entêtement du président sortant, Yahya Jammeh de continuer à s'accrocher au pouvoir.

Quand au président Yahya Jammeh, il n'a fait aucun commentaire sur cette offre d'asile vers le Nigeria.

Trois médiateurs de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) - Ellen Johnson Sirleaf du Libéria et John Mahama du Ghana, ainsi que M. Buhari, sont arrivés vendredi en Gambie, pour tenter de convaincre M. Jammeh à quitter le pouvoir.

En Gambie, l'étau se resserre un peu plus sur la presse, indésirable dans un contexte post-électoral ultra-sensible, alors que la fin du mandat du président Jammeh approche, mais qu'il conteste les résultats du scrutin, remporté par son adversaire. Les journalistes avaient été dépêchés à Banjul pour couvrir la crise politique en cours. Et comme tel, il faut intensifier la diplomatie, le risque de violences et de déplacements de populations massifs menaçant la stabilité de l'Afrique de l'Ouest.

La crise politique née du refus de Yahya Jammeh de céder le pouvoir au président élu Adama Barrow se poursuit. " Nous ne pourrons statuer que lorsque la Cour sera au complet, avec l'arrivée de juges attendus du Nigeria et de Sierra Leone dans les prochains mois ", a-t-il précisé lors d'une audience sur ce dossier, ajoutant que ces deux pays africains avaient indiqué ne pas disposer de magistrats pour remplir cette mission dans l'immédiat. Au cas où, le dialogue n'avance pas avec les pourparlers de vendredi 13 janvier 2017, avec le président Buhari, l'hypothèse de la force est toujours envisageable pour déloger le président candidat malheureux à la dernière élection présidentielle. "Nous sommes plutôt optimistes que cette fois, les discussions n'échoueront pas", a déclaré le ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama.

Recommande: