France: un agriculteur jugé pour avoir aidé des migrants

05 Janvier, 2017, 00:29 | Auteur: Aubrey Nash
  • Nice: il risque 5 ans de prison pour avoir aidé des migrants     Crédit Image: Claude Paris  AP  SIPA     Crédit Média: Michaël Lefebvre

Car ce qu'on le reproche à Cédric Herrou, ce n'est pas l'humanité qui l'a animé face à la détresse des réfugiés, mais son supposé militantisme.

En août, Cédric Herrou avait été interpellé avec huit Erythréens à bord de son véhicule et le parquet de Nice avait classé l'affaire sans suite. "Notre rôle, c'est d'aider les gens à surmonter les dangers, et le danger, c'est cette frontière qui a été établie au nom du terrorisme", a déclaré à la presse l'habitant de la vallée de la Roya, où s'est mis en place un collectif d'aide aux migrants. L'occupation de ce centre, dénoncée avec force par les élus locaux de droite, avait pris fin avec l'intervention des forces de l'ordre au bout de trois jours. Devant le palais de justice, environ 300 personnes étaient rassemblées dans le calme, en début d'après-midi, pour soutenir le militant.

Ce n'est pas la première fois que Cédric Herrou est inquiété par la justice. On veut faire condamner Herrou pour que les autres ne recommencent pas, a-t-il également estimé. Plutôt qu'abrogée, la loi a en réalité été modifiée par le gouvernement de François Hollande: "Les aidants ne peuvent plus être poursuivis que si l'aide proposée se fait en échange de contreparties, comme des tâches ménagères", nous indique-t-on au Gisti, le groupe d'information et de soutien des immigrés.

Le 23 novembre, six mois de prison avec sursis ont déjà été requis à Nice contre un enseignant-chercheur du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) poursuivi pour avoir convoyé des Erythréennes venues d'Italie.

Recommande: