La classe politique, unanime, salue la grâce totale accordée à Jacqueline Sauvage

29 Décembre, 2016, 00:31 | Auteur: Aubrey Nash

Depuis sa condamnation à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, Jacqueline Sauvage a bénéficié d'un soutien populaire.

Le président François Hollande l'a annoncé ce mercredi: il accorde sa grâce totale à Jacqueline Sauvage.

Finalement, ce qui me dérange le plus dans cette affaire, c'est la grâce en deux temps: une première décision présidentielle manifestement destinée à ménager la chèvre et le chou, gommant les aspects les plus sévères de la décision pénale mais conservant un vernis de respect de l'indépendance de l'autorité judiciaire. Philippe Bilger avait dénoncé "un délire politico-médiatique" dont Jacqueline Sauvage a fini par être victime, avant la décision de cette toute fin d'année.

Jacqueline Sauvage est sortie mercredi peu avant 18H30 de la prison de la région parisienne où elle était détenue, dont elle est partie, en voiture, avec trois membres de sa famille à bord, selon une source policière. En vain, puisque sa demande de libération conditionnelle avait été rejetée. Madame Sauvage avait été condamnée à 10 ans de prison pour avoir tuer son mari violent. Cette première décision permettait, non pas une libération, mais l'avancement de quelques mois de la date à laquelle les avocates de Jacqueline Sauvage pouvaient déposer une demande de libération conditionnelle. L'Elysée a précisé dans un communiqué que "le président de la République avait estimé que la place de Mme Sauvage n'était plus aujourd'hui en prison, mais auprès de sa famille". Elle avait été condamnée à dix ans de réclusion criminelle, une peine confirmée en appel il y a un an. " C'est le résultat d'un an de travail acharné, on a porté ce dossier à bout de bras ", a de son côté déclaré l'une des avocates, Maître Nathalie Tomasini. Je n'ai rien reçu de l'Élysée, c'est ma sœur Fabienne qui a été prévenue. Soit il y a une justice indépendante, soit on estime qu'on peut défaire les décisions de justice à son gré.

Recommande: