L'opération d'évacuation à Alep " suspendue, pas finie "

19 Décembre, 2016, 01:12 | Auteur: Sandy Vega

L'évacuation de milliers de civils et de combattants des derniers quartiers rebelles d'Alep a été suspendue aujourd'hui par les forces du régime en Syrie, en raison d'une violation de l'accord. "Les opérations d'évacuation des combattants et de leurs familles des quartiers est d'Alep conduites par le centre de réconciliation [l'armée russe, NDLR] sont terminées ", a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué. "D'après les déclarations des évacués du dernier convoi, tous ceux voulant quitter les quartiers est d'Alep l'ont fait dans les derniers jours", ajoute-t-il.

Mais un général syrien a lui affirmé que l'opération était " suspendue, pas finie ". Seuls restent, selon elle, des combattants "radicaux" désirant lutter jusqu'au bout. La Turquie a affirmé que son côté que l'évacuation d'Alep-Est "n'est pas terminée".

Des milliers de rebelles et de civils attendaient samedi, dans le froid et dans la faim, la reprise des évacuations, a constaté un journaliste de l'AFP au lendemain de la suspension des opérations par le régime de Bachar al-Assad.

L'armée russe assure avoir évacué plus de 4 500 rebelles et 337 blessés, pour un total de 9 500 personnes évacuées d'Alep.

Selon une source du régime proche des négociations, les autorités syriennes ont décidé de suspendre cette évacuation, qui a débuté jeudi, car "les rebelles sont partis avec leurs otages", des membres des forces prorégime qu'ils détiennent. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: