Le sacre de Nico Rosberg — Speed

07 Décembre, 2016, 06:28 | Auteur: Ruben Ruiz
  • La Mercedes de Nico Rosberg lors du GP d'Abou Dhabi le 27 novembre 2016

Devenu champion du monde, Nico Rosberg deviendra l'égal de son père (champion du monde ne 1982), ce qui devrait pacifier les déjeuners dominicaux (s'il y avait besoin).

Daniel Ricciardo a signé le troisième temps.

Né trois ans après le sacre de son illustre paternel, Nico Rosberg avoue réaliser "un rêve de gosse". C'est le couronnement d'un affranchi.

Sinon, pour aborder le côté purement sportif, comme à chaque épreuve depuis qu'il a pris la tête du championnat, Rosberg a été dominé par Lewis Hamilton, parfait une fois de plus en qualifications. Le pilote britannique comblera-t-il son retard?

Wolff, qui a expliqué que Mercedes s'est toujours tenu loin des querelles entre les deux pilotes, regrette qu'Hamilton n'ait pas " prouvé au monde entier qu'il était le plus rapide sur cette course " en s'envolant plutôt qu'en levant le pied. Rosberg évolue avec son compatriote durant trois saisons. L'écurie Mercedes remporte le titre constructeur.

Keke Rosberg, qui a suivi le Grand Prix d'Abou Dhabi depuis Dubaï, a également révélé comment il avait vécu les derniers tours de course. Ce n'était pas du goût de Paddy Lowe qui trouve que son pilote est trop lent par rapport à Vettel mais l'anglais continue, c'est sa seule chance de gagner. Parti en pôle, le triple champion du monde (2008, 2014, 2015) s'est ainsi lancé dans un exercice d'équilibriste, préférant, à certains moments et tout particulièrement en fin de course, ralentir le rythme pour voir son coéquipier se faire doubler ou commettre une faute, plutôt qu'avancer bille en tête.

" J'ai dû combattre toutes sortes d'adversité cette saison, a dit Hamilton". Il n'est tombé dans aucun piège médiatique et a mieux géré sa communication, notamment sur les réseaux sociaux. "C'était la même chose à la fin de la course, avec la pression que je sentais de derrière et Lewis qui roulait lentement devant", a expliqué Rosberg. Mercedes ignore quelles en seront les conséquences. "Je comprends maintenant ce que mon père Keke a ressenti il y a 34 ans en devenant champion du monde, et je serai fier de partager tout ça avec lui". Cela fait cliché, mais dans sa bouche, cela sonnait comme une affirmation tranquille de son identité propre.

" Bien sûr qu'il mérite ce titre, déclare Räikkönen". Nico Rosberg n'a jamais eu à se battre beaucoup pour obtenir un volant dans les différentes catégories du sport automobile.

Rosberg était de toute évidence nerveux et Vettel n'était qu'à une roue derrière pendant le dernier tour. Au passage, il a séché sur le Finlandais, la langue de son père.

Rosberg a eu peur jusqu'au bout des 55 tours.

Rien ne dit que cela va s'arrêter là.

Recommande: