Bernard Cazeneuve, nouveau Premier ministre — France

07 Décembre, 2016, 05:42 | Auteur: Lynn Cook
  • Bruno Le Roux le 28 juin 206 à l'Assemblée nationale à Paris-AFP  Archives  FRANCOIS GUILLOT

"En accord total avec le président de la République, je quitterai mes fonctions dès demain (mardi) car je veux, en pleine liberté, proposer aux Français un chemin", a annoncé Manuel Valls depuis son fief d'Evry (Essonne), lundi soir.

Bernard Cazeneuve le ministre de l'intérieur a été nommé premier ministre dans la foulée. Elle fait suite à la démission de Manuel Valls, qui a annoncé la veille, en profitant du renoncement de François Hollande à se représenter. Dès le lendemain, il a présenté sa démission à l'Élysée.

André Vallini est nommé secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé des relations avec le Parlement. Il est chargé de procéder au remaniement du gouvernement.

Bernard Cazeneuve, un ancien juriste de 53 ans, s'est trouvé sous les feux des projecteurs depuis le début, en janvier 2015, d'une série d'attentats jihadistes qui ont fait 238 morts dans le pays. Il était jusqu'alors détenu par Edith Cresson qui l'avait occupé 10 mois entre 1991 et 1992.

"Ses intentions de candidats contredisent ses actes de premier ministre". Les fidèles de François Hollande ont déjà fait savoir qu'il n'aurait pas leur soutien "automatique". Ministre délégué aux Affaires européennes en 2012, il remplace au pied levé Jérôme Cahuzac au Budget en 2013, avant d'être propulsé à l'Intérieur en 2014, lorsque Manuel Valls est nommé à Matignon. Le Député européen a même été très surpris que Manuel Valls parle d'écologie lors de son élocution: "C'est la première fois en cinq ans que j'entends Manuel Valls parler d'écologie ". Quelques critiques s'élèvent seulement après l'attentat à Nice. "On ne déserte pas le combat contre le terrorisme et pour la République, on le mène jusqu'au bout", répond-il. De plus, il ne restera en poste que 5 mois.

Le ministre de l'Intérieur doit aussi gérer la crise des migrants. Les syndicats de praticiens libéraux qui espéraient encore, sans trop y croire, que Manuel Valls supprime cette disposition si décriée en seront pour leurs frais, et boycotteront (à la quasi-unanimité) purement et simplement la grande conférence.

Jean-Marie Le Guen à son arrivée le 27 juillet 2016 à l'Elysée à Paris-AFP  Archives  BERTRAND GUAY
Bernard Cazeneuve, nouveau Premier ministre — France

Quand le Premier ministre affiche des positions ultralaïcistes ou exhorte à la "bataille culturelle" contre le salafisme, son ministre de l'Intérieur s'efforce de jouer une partition plus apaisante. Mais son " côté très grognon pourrait jouer contre lui", tempère un de ses collègues du gouvernement, qui met en avant la piste Marisol Touraine.

Tout en soulignant vouloir rester "bienveillant" avec ses adversaires, il a souligné qu'il n'avait "jamais, pour (sa) part, dit qu'il y avait deux gauches irréconciliables".

M. Valls a dit vouloir défaire la droite menée par la chef du Front national Marine Le Pen et le candidat conservateur, François Fillon, un autre ancien premier ministre.

En deux ans, l'homme de compromis est devenu incontournable.

08h02: L'entourage du Premier ministre a confirmé à l'AFP que le Premier ministre annoncerait bien à cette occasion sa candidature à l'élection présidentielle, qui ne faisait pas de doute après le renoncement du président François Hollande.

Recommande: