Le bilan s'alourdit à 36 morts

06 Décembre, 2016, 05:34 | Auteur: Lynn Cook
  • Incendie près de San Francisco le bilan bondit à 24 morts

9 personnes sont mortes et 25 sont portées disparues au minimum après un incendie lors d'une rave party dans un collectif d'artistes à Oakland en Californie, dans la nuit de vendredi à samedi.Selon des pompiers cités par le quotidien local Mercury News, il y avait jusqu'à 70 personnes à cette fête dans laquelle se produisait le groupe de musique électronique Golden Donna.

Les autorités ne savent pas combien de personnes participaient à la fête dans le "Ghostship" (le vaisseau fantôme), le bâtiment détruit par les flammes, mais elles se préparaient dès le départ à 30 ou 40 morts.

Il était apparemment "vraiment difficile de s'échapper de ce premier étage", a-t-elle dit.

De son côté, Dan Vega raconte à toute vitesse qu'il redoute que son frère de 22 ans et sa copine figurent parmi les victimes. Dimanche matin, au bout de 12 heures d'un labeur éprouvant physiquement mais surtout mentalement, les pompiers n'avaient dégagé que 20% de cet entrepôt transformé en collectif d'artistes. "Je pense que peut-être les familles souhaitent avoir une forme de certitude" pour faire leur deuil, a-t-il expliqué à quelques journalistes. L'enquête devra déterminer si les occupants avaient toutes les autorisations nécessaires. La cheffe des pompiers a mentionné la présence d'une "cage d'escalier artisanale" avec des "palettes" pour accéder au premier étage, où se trouvaient la plupart des victimes.

"Le feu a dû se propager très rapidement", a expliqué la chef des pompiers Teresa Deloach-Reed aux journalistes présents sur place.

Une configuration qui pourrait elle aussi expliquer l'ampleur du drame.

Les autorités municipales ont indiqué dès samedi que le bâtiment n'était sans doute pas aux normes.

Certains témoignages font état d'artistes vivant sur place, mais le bâtiment n'était prévu que pour être un "lieu de travail", a indiqué Libby Schaaf, la maire d'Oakland lors d'une conférence de presse samedi. Un responsable local a d'ailleurs précisé que la marie enquêtait avant l'incendie sur des "constructions illégales" à l'intérieur.

Longtemps réputée peu sûre, Oakland, ville de 420.000 habitants, attire désormais des populations plus aisées séduites par des loyers plus abordables qu'à San Francisco.

L'incendie d'Oakland est l'un des plus graves de ces vingt dernières années.

Le 20 février 2003, un incendie déclenché par des feux d'artifice dans une boîte de nuit de West Warwick, au nord-est des Etats-Unis, avait coûté la vie à 100 personnes, selon le décompte de l'association professionnelle National Fire Protection Association (NFPA).

Recommande: