Justin Trudeau n'assistera pas aux funérailles de Fidel Castro

06 Décembre, 2016, 04:25 | Auteur: Lynn Cook

Dimanche, sur les chaînes de télévision du pays, des documentaires sur Fidel Castro sont diffusés en boucle sur les ondes alors que de nombreux commerces avaient fermé leurs portes. Il sera représenté notamment par l'ancien président du Sénat, Jean-Pierre Bel et la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.

Mais l'absence de plusieurs chefs d'Etat illustre le malaise des gouvernements vis-à-vis de l'héritage de l'ex-président cubain alors qu'une vingtaine de dirigeants de pays amis seront présents.

L'ancien dirigeant de la révolution cubaine et ex-président Fidel Castro est décédé le 25 novembre à La Havane, à l'âge de 90 ans.

Après deux jours d'hommages dans la capitale, les cendres de Fidel Castro seront transférées de La Havane à Santiago de Cuba (pointe sud-est), lors d'une procession qui parcourra sur un millier de kilomètres 13 des 15 provinces cubaines de mercredi à samedi, avec la probable mobilisation de millions de personnes. A l'instar du Premier ministre canadien Justin Trudeau qui, critiqué pour son hommage à l'ex-président cubain, a décidé qu'il n'assisterait pas aux cérémonie, malgré la profonde amitié qui liait son père, Pierre Elliott Trudeau, au "Comandante".

Le seul chef d'Etat européen dont la présence était confirmée mardi matin est le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

La gauche latino-américaine, pour laquelle la révolution cubaine a été une véritable source d'inspiration, sera la plus représentée avec, outre M. Maduro, les présidents de l'Equateur, Rafael Correa, de la Bolivie, Evo Morales, et du Nicaragua, Daniel Ortega.

Les dissidents cubains ont suspendu leurs activités pour respecter le deuil décrété après la mort vendredi du "père de la Révolution cubaine" Fidel Castro et éviter d'être accusés de "provocation".

La Chine et l'Iran, pourtant pays amis de Cuba, n'enverront pas leurs dirigeants respectifs mais leurs vice-présidents. A la mi-journée, les autorités n'avaient toujours pas confirmé la crémation de la dépouille de cette figure incontournable du XXe siècle, célèbre pour ses coups d'éclat et ses discours interminables, mais aussi pour son uniforme vert olive, ses cigares et sa barbe légendaire.

Le Parti et l'Etat et le peuple vietnamiens n'oublieront jamais les grands mérites et contributions du camarade Fidel Castro à l'établissement, à la consolidation, au renforcement et au développement des relations de solidarité et de fraternité spéciales, de coopération intégrale et de confiance mutuelle entre les deux Partis, les deux Etats et les deux peuples vietnamiens et cubains durant ces plus de cinq dernières décennies, a-t-elle affirmé.

Recommande: