Démission surprise du populaire Premier ministre John Key — Nouvelle-Zélande

06 Décembre, 2016, 06:16 | Auteur: Lynn Cook
  • Démission surprise du populaire Premier ministre John Key — Nouvelle-Zélande

Le Premier ministre néo-zélandais John Key a annoncé sa démission lundi, une décision jugée surprise par les observateurs, pour des raisons familiales.

" C'est la décision la plus difficile que j'aie jamais prise, et je ne sais pas ce que je vais faire ensuite ", a déclaré M. Key lors d'une conférence de presse. Sa formation politique de centre-droit, le National Party, doit se réunir dans les prochains jours pour élire un nouveau dirigeant.

John Key, qui a fêté son huitième anniversaire à la tête du gouvernement, était pourtant entré tard en politique en devenant député en 2002. Il a ajouté démissionner en espérant et étant convaincu "que la Nouvelle-Zélande avait été bien gérée par le gouvernement" qu'il a présidé.

Le dollar néo-zélandais a perdu près de 1 pour cent de sa valeur après l'annonce du M. Key et s'échangeait à 0,71 $ US. L'élection du prochain Premier ministre par le parti National aura lieu le 12 décembre.

"Au fil des années, j'ai vu beaucoup de dirigeants qui, dans une position similaire, ne faisaient pas ce pas (de quitter le pouvoir, ndlr)".

"Le Premier ministre a servi la Nouvelle-Zélande pendant une période d'instabilité mondiale considérable, et quittera la politique en étant fier de ses réalisations", a déclaré dans un tweet le chef de l'opposition travailliste, Andrew Little.

"Il y a d'autres candidats dans le caucus, qui considèrent que Bill English n'est pas le mieux placé pour reprendre la tête du parti National, parce qu'il l'a déjà été, et qu'il a conduit le parti à un désastre electoral il y a 10 ou 15 ans".

"Dis-moi que c'est pas vrai, mon frère", a déclaré le Premier ministre australien Malcolm Turnbull dans un SMS à son homologue.

Recommande: