Chapecoense, des survivants dans l'accident d'avion

06 Décembre, 2016, 05:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Chapecoense, des survivants dans l'accident d'avion

Il ne pouvait pas manquer la finale aller de la Copa Sudamericana, qu'il devait couvrir pour sa radio, West Capital, basée à Chapeco.

"Les causes (de l'écrasement) s'orientent, possiblement, vers un problème de carburant", a déclaré à des journalistes Alfredo Bocanegra, directeur de l'Aviation civile.

Soixante-et-onze personnes sont mortes dans l'accident d'avion qui transportait l'équipe brésilienne du Chapecoense, et six ont survécu, ont annoncé ce mardi soir les autorités colombiennes, qui ont revu le bilan à la baisse. "Nous devons comprendre pourquoi (le pilote) a pris la décision de se rendre directement à Medellin", a expliqué Vargas. L'appareil en provenance du Brésil devait atterrir à l'aéroport de Medellin.

Une source militaire avait auparavant assuré à l'AFP qu'il était "très suspect que malgré la chute de l'appareil celui-ci n'ait pas explosé" et que "cela renforce la théorie du manque de carburant à bord de l'appareil". "Défaillance électrique, pas de carburant", a-t-il dit avant le dernier virage, après lequel l'appareil a heurté une montagne. Le gardien remplaçant Jackson Follman a dû être amputé de la jambe droite. Parti de Sao Paulo (Brésil), l'appareil avait fait une escale technique à Santa Cruz de la Sierra (Bolivie) avant de mettre le cap sur la Colombie.

Des sites spécialisés ont révélé que le même avion avait été utilisé deux semaines avant pour transporter l'équipe d'Argentine, dont Lionel Messi, à San Juan pour un match de qualification au Mondial-2018 en Russie. À la suite de ce drame, trois jours de deuil national ont été décrétés au Brésil et les hommages se sont multipliés.

L'accident est survenu quelques minutes avant l'atterrissage à l'aéroport José Maria Cordova de Rionegro, qui dessert Medellin (nord-ouest).

Chapecoense, des survivants dans l'accident d'avion
Chapecoense, des survivants dans l'accident d'avion

Les deux boîtes noires de l'avion ont été retrouvées, a annoncé le 29 novembre le gouverneur de la province où s'est produit le crash, Luis Pérez Gutiérrez. "Elles devraient tout nous dire", a déclaré le ministre colombien des Transports, Jorge Eduardo Rojas.

"Les permis de l'équipage étaient en ordre, tout était en ordre", a souligné Cesar Varela, le chef de l'Aviation civile bolivienne.

Leurs adversaires en finale, les Colombiens de l'Atlético Nacional, ont demandé, en apprenant le crash, à ce que la Coupe soit attribuée à Chapecoense.

La Copa sudamericana est la deuxième plus importante compétition de clubs au niveau continental en Amérique du Sud, soit l'équivalent de l'Europa League en Europe.

Les plus grands clubs de football du monde, tels le Real Madrid, le FC Barcelone ou Manchester United ont réagi en envoyant "leurs pensées" pour les victimes de la catastrophe, dans des communiqués.

Recommande: