Un cas détecté en France parmi des canards sauvages — Grippe aviaire

28 Novembre, 2016, 16:55 | Auteur: Sandy Vega
  • La variante H5N8 du virus serait extrêmement contagieuse

Un cas de grippe aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N8 a été découvert parmi 20 canards sauvages utilisés comme appelants pour la chasse au gibier d'eau dans la commune de Marck (Pas-de-Calais), annonce lundi le ministère de l'Agriculture.

La grippe aviaire refait surface en France. Ceux-ci ont été détectés en Allemagne, Autriche, Croatie, Danemark, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, ainsi qu'en Suisse, et concernent aussi bien la faune sauvage, vecteur de contamination via les migrations, que les élevages.Si la France semble pour l'instant épargnée, le ministère de l'Agriculture n'a pas pour autant hésité à qualifier le risque d'élevé et à préconiser le confinement ou l'isolement des bêtes dans les zones "humides qui concentrent la faune sauvage et constituent des arrêts sur la route des oiseaux migrateurs", comme stipulé dans l'arrêté publié jeudi au Journal officiel.

Et c'est tant mieux, car c'est samedi prochain que la France doit recouvrer son statut "indemne vis-à-vis de l'influenza aviaire" après ce très douloureux épisode pour la production de palmipèdes régionale.

Dans un communiqué, il précise que les services de la protection des populations ont procédé à l'abattage des canards et d'autres canards d'un autre site situé près de Boulogne-sur-Mer qui avaient été en contact avec ce groupe. À partir du 3 décembre, la filière pourra en effet de nouveau exporter vers les pays tiers, notamment du foie gras. La précédente épizootie avait entraîné le confinement pendant des mois des oies et des canards dans 18 départements du Sud-Ouest. La levée de cette mesure mi-septembre a été accueillie comme un soulagement par les professionnels du foie gras, durement touchés par cette crise et qui attendent impatiemment de pouvoir à nouveau exporter.

"Aucun cas humain lié à ce virus n'a été signalé dans le monde à ce jour", rappelle le ministère dans un communiqué. La période de migration de certaines espèces joue certainement un rôle majeur dans la diffusion de ce virus.

Un numéro de téléphone a été mis en place pour tout complément d'information (tel: 04 68 66 27 00).

Recommande: