Pas de revalorisation exceptionnelle en 2017 — Smic

28 Novembre, 2016, 16:40 | Auteur: Aubrey Nash
  • Illustration. Une fiche de paie

Si on se réfère au comité d'experts qui conseille le gouvernement, il n'y en aura pas.

Si certains indicateurs témoignent d'un lent redémarrage de l'économie, d'autres restent mal orientés, notamment en ce qui concerne le chômage des jeunes. Si cet avis est suivi par l'exécutif, ce qui est généralement le cas, au 1er janvier le Smic ne bénéficierait que de la revalorisation légale et automatique, comme c'est le cas depuis les quatre dernières années.

"Dans ce contexte, aller au-delà de la formule de revalorisation légale comporte un risque de déstabilisation", souligne le groupe d'experts.

Chaque année, la formule d'ajustement du taux horaire se fonde sur deux paramètres principaux: le niveau d'inflation ressenti par les ménages modestes et une partie du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO).

Ce lundi, la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann, candidate à la primaire, a d'ailleurs réclamé au gouvernement cette revalorisation du Smic. L'occasion pour les Français de découvrir la générosité, ou non, de leur gouvernement puisque ce dernier peut décider d'opter pour une revalorisation supérieure à celle prévue par le calcul mathématique. A ce stade, "il n'y a pas de raison 'objective' qui déciderait le gouvernement à contredire l'avis consultatif du groupe d'experts", écrit Les Echos qui citent une source au sein de l'exécutif. Il s'établit aujourd'hui à 9,67 euros par heure, soit 1 466, 62 euros bruts par mois pour 35 heures de travail hebdomadaire.

Recommande: