Les Cubains pleurent en masse leur "Comandante" Fidel à La Havane

28 Novembre, 2016, 16:52 | Auteur: Lynn Cook
  • CHARLES TASNADI  AP  AP  SIPA

En mars dernier, Barack Obama fut le premier président américain à poser le pied sur cette place emblématique depuis 1928, dans le cadre d'un dégel amorcé fin 2014 avec son homologue Raul Castro, que Fidel n'a jamais critiqué ni encouragé ouvertement.

Samedi, alors que M. Obama relevait que "l'Histoire jugera de l'impact énorme" de Fidel Castro, M. Trump dénonçait "un dictateur brutal qui a opprimé son peuple".

Ce fils d'un immigré espagnol, né en 1926, dans le village de Biran, à accédé au pouvoir le 1er janvier 1959.

En Afrique, en dehors de l'échec retentissant de l'expédition militaire au Congo Léopoldville, conduite par le compagnon de maquis de Fidel Castro, c'est-à-dire, Ernesto Che Guevara, l'on peut dire que toutes les interventions militaires castrites ont été plus ou moins couronnées de succès.

L'un des hommes à avoir compris que cette normalisation était inévitable s'appelle Michael Parmly, ancien chef de la mission américaine à La Havane entre 2005 et 2008. "Comme on dit à Cuba: Lancara c'est le berceau de la révolution", ajoute-t-il avec fierté.

A la tête du pays depuis 1979, le chef du MPLA et président José Eduardo Dos Santos, 74 ans, s'est dit "consterné" par la disparition de Fidel Castro. Il en conservera toute sa vie une défiance vis à vis de l'URSS qui a pourtant permis la survie du régime jusqu'à la chute du mur de Berlin en 1989. Et, c'est cette vision qui l'a très tôt opposé aux différentes administrations américaines qui n'entendent pas se voir discuter leur hégémonie sur l'Amérique latine considérée pendant des siècles comme leur chasse gardée. L'autoroute 2x2 qui traverse la capitale Conakry en signe de reconnaissance de cette précieuse assistance a été baptisé du nom de Fidel Castro Ruz. A partir de 1990, l'aide soviétique s'est tarie et Cuba est entré dans une phase de déclin.

Le président socialiste du Venezuela Nicolas Maduro a appelé à "poursuivre l'héritage" du père de la Révolution cubaine Fidel Castro, rappelant la relation étroite unissant les deux pays. Mais il n'a pas permis un meilleur accès à internet pour les Cubains, démontrant que c'est la censure qui empêche les Cubains d'utiliser le réseau mondial.

"Les poètes, les dissidents, les homosexuels, les marginaux, les intellos cubains emprisonnés et assassinés n'ont pas eu le droit à tant d'émotion". La CIA a elle-même planifié plusieurs attentats dont un avec des barres chocolatées empoisonnées au cyanure ou des vêtements de plongée infestés de bactéries tueuses.

Mais Castro n'a pas attendu 1975 pour se mêler des affaires africaines. "Sur la place, on va marquer l'Histoire", lance-t-elle.

Une fixation; un ennemi viscéral pour les Etats-Unis; une figure d'autant plus obsessionnelle que les rangs des exilés cubains ne cessaient de grossir en Floride, transformant Miami en une sorte de miroir inversé de La Havane, et du coup en une mine d'électeurs dans laquelle tentaient d'aller piocher tous les candidats à la Maison-Blanche. Après la rupture des relations diplomatiques en 1961, alors que les diplomates américains et cubains ne se parlent plus que, par la médiation de leurs collègues suisses, d'un côté, et tchèques de l'autre, Washington décrète en 1962 un embargo commercial contre l'île. Ainsi, l'île castriste s'est rapprochée du régime théocratique iranien alors que tout les opposent par ailleurs. Pendant que Cuba reste une île totalitaire, j'ai l'espoir que la journée d'aujourd'hui soit le début de son éloignement des horreurs supportées trop longtemps et d'un futur dans lequel le magnifique peuple cubain puisse vivre finalement dans la liberté qu'il mérite. Le secteur touristique devrait être plus dynamique.

"Les Cubains ont boxé largement au-dessus de leur catégorie", poursuit Mme Roque, "ils n'étaient alors qu'une petite île mais ils avaient de grandes ambitions en Angola". Fidel Castro est vraiment mort.

Des employés s'affairaient aux premières heures de lundi pour installer haut-parleurs et éclairages sur la place, où une immense photographie de Castro a déjà été drapée autour de la Bibliothèque Nationale, là où un portrait du Christ avait été installé à l'occasion de la visite du Pape l'année dernière.

Recommande: