Fillon vainqueur, Juppé bon perdant — Primaire Les Républicains

28 Novembre, 2016, 16:34 | Auteur: Lynn Cook
  • Le maire Marie-Noëlle Chevalier vient d'inscrire le résultat

C'est en ces termes qu'Etienne Diot, délégué Les Républicains, a qualifié l'écrasante victoire de François Fillon dans la sixième circonscription (Compiègne-Nord, Noyon, Choisy-au-Bac ou encore Attichy), dimanche soir pour le second tour de la primaire de la droite et du centre.

Déçus certes, mais presque soulagés d'avoir un candidat officiel pour représenter leur mouvement pour la présidentielle de 2017. Selon les résultats quasi officiels, il est le grand vainqueur à 66,5% contre 33,5% pour son rival Alain Juppé. Ce soir, j'ai une pensée particulière pour Nicolas Sarkozy. L'extrême-droite, c'est la faillite. Un véritable succès populaire. Le soir du premier tour, 42,90 % des votants beauvaisiens avaient choisi François Fillon, contre 49 % à Compiègne et 54,3 % à Senlis.

La dynamique de droite du candidat Fillon, positionné sur un programme "libéral", avec une nette rupture économique, et un projet sociétal plus "conservateur" semble lui avoir profité. Sa victoire est totale puisqu'il s'impose quasiment partout sur le territoire dans cet électorat de droite qui, dans l'ensemble, s'est massivement mobilisé, les partisans de la gauche semblant s'être moins déplacés que lors du premier tour.

Alain Juppé a reconnu sa défaite à la Primaire Les Républicains.

M. Fillon s'est imposé face à Juppé et Sarkozy après une campagne durant laquelle Alain Juppé a été perçu comme mou et penchant vers la gauche, tandis que la rhétorique de Sarkozy était trop proche de l'extrémiste.

Que va faire François Bayrou, soutenir Fillon ou se lancer seul? Alain Juppé a remporté la majorité des voix dans les archipels du territoire. Le centriste qui n'excluait pas une candidature si Nicolas Sarkozy remportait la primaire de la droite, doit encore se prononcer sur son ralliement éventuel. D'un geste de la main, le maire de Bordeaux a quitté la scène avant de disparaître dans le parterre de journalistes. "Je lui souhaite bonne chance pour sa campagne présidentielle et pour la victoire en mai prochain", a-t-il déclaré, ému.

A bientôt 21h, plus de la moitié des bulletins ont été dépouillés, et François Fillon reste largement gagnant avec 68,4% des voix.

Dans les deux sondages, François Fillon bat aisément Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

Des mois de campagne sans être favori, pour à l'arrivée une victoire éclatante. Il faudra attendre quelques semaines pour voir s'il est confirmé.

Recommande: