Primaire de la droite: les bureaux de vote ont ouvert

27 Novembre, 2016, 14:28 | Auteur: Sue Barrett
  • Primaire de la droite jour de vérité pour Fillon et Jupp

Comme pour le premier tour, qui a établi le record de 4,3 millions de votants, le corps électoral reste l'inconnu du scrutin.

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes à 07h00 GMT et les Français ont jusqu'à 18h00 GMT pour participer à cette première primaire jamais organisée par la droite, qui a passionné les Français.

La primaire de la droite et du centre en vue des élections présidentielles qui auront lieu en France en 2017, dans cinq mois plus précisément, et dont le premier tour a eu lieu dimanche, est-elle un grand moment de démocratie ou juste un intermède qui permet à un parti ayant pignon sur rue de choisir le futur président de la république? Le député de Paris a enregistré près de 650.000 voix de plus qu'Alain Juppé (28,6%) pourtant donné pendant des mois vainqueur de cette compétition déjà marquée par la sèche élimination de l'ancien président Nicolas Sarkozy. Notamment les électeurs, dont beaucoup se réclamant de la gauche, qui s'étaient déplacés dimanche dernier pour faire barrage à Nicolas Sarkozy et dont au moins une partie a semblé cette semaine buter sur les idées conservatrices du catholique assumé Fillon...

Après avoir "décidé de continuer le combat" dimanche, Alain Juppé a tenté de rattraper son retard au moyen d'une campagne très offensive contre son concurrent, attaqué sur ses positions au sujet de l'IVG, tour à tour qualifié de "conservateur", de "traditionaliste" et d'"hyperlibéral", le maire de Bordeaux se présentant en opposition comme le défenseur du "modèle social français" lors de son dernier meeting vendredi à Nancy. "Trente ans que je suis gaulliste, me voici soudainement devenu +l'ami des extrémistes+ et le +croquemitaine réactionnaire+".

"C'est vrai que mon projet est plus radical, peut-être plus difficile", a rétorqué M. Fillon jeudi lors du débat télévisé, accusant en retour Alain Juppé de ne "pas vouloir vraiment changer les choses". Lequel a rallié son ancien Premier ministre, tout comme Bruno Le Maire ainsi que Jean-Frédéric Poisson. En face, Alain Juppé a gagné le soutien de NKM et Jean-François Copé.

A la limite, on comprend bien que François Hollande ne soit pas sûr de pouvoir se représenter car il n'est pas certain qu'une éventuelle primaire de la gauche tourne à son avantage. Le chef de l'Etat doit en effet annoncer très prochainement s'il brigue ou non un second mandat dans une ambiance électrique avec son Premier ministre Manuel Valls, qui se verrait bien lui aussi porter les couleurs du PS.

M. Valls a encore accentué la pression sur M. Hollande en n'excluant pas, dans un entretien à l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche, d'être candidat face à lui à la primaire de la gauche. Selon les derniers sondages, le second tour de la primaire à droite devrait consacrer l'ancien premier ministre comme le candidat de la droite pour 2017 et le favori pour l'Elysée.

A droite, le vainqueur sera rapidement investi par son parti, Les Républicains (LR), dont il devra également dessiner la future direction, actuellement assurée par intérim par Laurent Wauquiez. Franceinfo se mobilise pour vous faire vivre cette journée cruciale.

Recommande: