" "Violences. Une pétition contre " Super Nanny " examinée par le CSA

22 Novembre, 2016, 11:17 | Auteur: Sandy Vega
  • Super Nanny

"Sylvie Jenaly, alias "Super Nanny" dans l'émission de téléréalité du même nom", est pointée du doigt par Bernadette Gautier.

L'adresse de la pétition, lancée il y a trois ans, demande la "suppression des émissions Super Nanny et Les Nannies (émission diffusée sur M6 et disparue en 2015)" sans toutefois demander la déprogrammation de ces émissions dans le corps du texte.

Super Nanny est-elle une émission violente?

La société de production Shine France a tenu à prendre la défense de son émission face à ces critiques: "Sylvie est une grande professionnelle qui, depuis près de 20 ans, défend le bien-être des enfants". "Dans la plupart des épisodes, on peut voir la Super Nanny tirer les enfants par les bras, quitte parfois à risquer de déboîter une épaule, isoler les enfants, même très jeunes, au risque de provoquer chez eux des séquelles psychologiques de l'ordre du trouble de l'attachement", est-il écrit. "Elle émane de Bernadette Gautier, thérapeute pour une association d'aide à la parentalité, qui accuse la star du programme de " violence éducative " et d'enfreindre " les droits des enfants en les montrant dans des situations dégradantes ". "Imaginez les réactions à l'école, le regard des autres, les moqueries", rapporte-t-elle. Les plus jeunes n'ont, en effet, pas véritablement choisi d'apparaître à l'écran, surtout des ces conditions: "c'est le problème des adultes s'ils veulent se mettre en avant, pas celui des enfants". Le programme serait aussi coupable à ses yeux "d'imposer des câlins" non désirés aux enfants. Ils ne peuvent donc pas donner un "consentement éclairé", et se retrouvent dans l'émission car les parents ont "peur des travailleurs sociaux et préfèrent appeler à l'aide une émission de télévision". Mémona Hintermann-Afféjee, membre du Conseil en charge de la jeunesse, a affirmé à nos confrères du Parisien, que "si des enfants sont mis en position d'être moqués, le dossier sera instruit".

La production de l'émission défend de son côté le bilan et la légitimité de Sylvie Jenaly.

Le CSA va donc examiner ce cas dans les prochains jours... "Elle prône une éducation basée sur l'écoute et l'échange au travers de règles et d'un cadre nécessaire aux enfant".

Recommande: