Nette victoire de Fillon et retraite de Sarkozy — Primaire à droite

22 Novembre, 2016, 11:01 | Auteur: Sandy Vega
  • Les sept candidats de le primaire des Républicains

J'ai décidé de continuer le combat! "C'est un combat projet contre projet qui s'engage, il commence demain, ce premier tour constitue une surprise, dimanche prochain si vous le voulez comme je le veux sera une autre surprise", a dit Alain Juppé. L'ancien président Nicolas Sarkozy arrive en troisième position avec 24,4 % des voix. Le secrétaire d'Etat Jean-Marie Le Guen a évoqué une "thatchérisation de la droite française" incarnée selon lui par François Fillon, qui risque de faire repoussoir à gauche en cas de duel de second tour face à Marine Le Pen.

Elle était la seule parlementaire des Hauts-de-Seine à soutenir François Fillon.

Selon la dernière étude d'Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde, publiée vendredi soir, François Fillon dépasse pour la première fois ses deux rivaux, avec 30% des intentions de vote, contre 29% à Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Longtemps donné éliminé, François Fillon a réalisé une percée notable dans les sondages au cours de la dernière semaine avant le premier tour.

À l'inverse, l'ancien président Sarkozy avait mis un sérieux coup de barre à droite pour reconquérir le pouvoir, centrant son discours sur l'autorité, la sécurité, l'identité, l'islam, l'immigration. A titre de comparaison, le premier tour de la primaire organisée par le Parti socialiste, en 2011, avait mobilisé 2,66 millions d'électeurs.

Ces résultats, publiés sur le site internet de la primaire, portaient sur 1,65 million de votants et 5.496 bureaux de vote dépouillés sur 10.228.

Thouars suit la tendance nationale et sur les 8.188 inscrits, 523 personnes ont placé un bulletin dans les urnes. Car pour les candidats " secondaires", les scores sont aussi extrêmement décevants. Nathalie Kosciusko-Morizet, la première à voter, avait choisi de le faire tôt pour éviter la foule.

Les Français se sont déplacés en masseSelon les organisateurs, 3,9 à 4,3 millions de votants se seraient déplacer. Y compris Bruno Le Maire.

Nathalie Kosciusko-Morizet est à la peine (1,77 %) de même que Jean-François Copé (0, 19 %) qui fait encore moins bien que Jean-Frédéric Poisson (0,98 %). Un raisonnement qui tient la route si l'on prend acte des résultats de la Primaire écologiste qui a vu Cécile Duflot se faire " sèchement éliminer", ajoute l'un de ses confrères...

Recommande: