" Je voterai pour François Fillon " — Nicolas Sarkozy

21 Novembre, 2016, 13:43 | Auteur: Lynn Cook
  • Primaire de la droite forte mobilisation pour un premier round à suspense

François Fillon a affirmé qu'il aurait " besoin de tout le monde ".

Les électeurs de droite de Haute-Loire ont, comme ceux en France (dans l'attente des résultats définitifs), accordé largement leur confiance à celui qui a pourtant longtemps fait figure de 3e voire 4e homme dans cette primaire. "J'apporte tout mon soutien à François Fillon, ajoute-t-il, car il incarne le mieux mes convictions pour la France, pour le redressement du pays et pour la défense de la famille ".

Le mot d'ordre " tout sauf Sarko " semble avoir fait son oeuvre. Une tendance qui, dès 20h, semblait se confirmer, de nombreux journalistes annonçant (déjà) la défaite de Sarkozy.

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a reconnu dimanche son élimination dès le premier tour de la primaire de la droite, qui signe son échec à reconquérir le pouvoir en 2017, annonçant son retrait de la vie politique. L'ancien Premier ministre arrive largement en tête au premier tour de la primaire de la droite et du centre avec 44,2% des suffrages. En 2011, le premier tour de la primaire du Parti socialiste avait mobilisé 2,66 millions de votants.

" J'ai décidé de continuer le combat, a toutefois déclaré Alain Juppé depuis son QG de campagne parisien".

"Je veux rassembler les Français autour de réformes crédibles pour rétablir l'autorité de l'État et renouer avec le plein emploi je veux faire des réformes équitables dont tous les Français tireront bénéfice, pour l'éducation de leurs enfants et pour la protection de leur santé" a-t-il dit, acclamé par ses partisans.

Avec 80% des bureaux de votes dépouillés à 22h, François Fillon arrive en tête avec 43,9% des votes, devant Alain Juppé avec 27,9%, Nicolas Sarkozy avec 21,4%, Bruno Le Maire avec 2,6%, NKM avec 2,5%, Jean-Frédéric Poisson avec 1,4% et Jean-François Copé avec 0,3%.

Thierry Solère a salué en début de soirée "une formidable participation", sans donner de nouveaux chiffres.

En revanche, se pose la question de la candidature de François Bayrou.

L'enjeu est particulièrement significatif.

Ils s'affronteront pour le second tour dimanche prochain. Pour l'ex-Président, le message est clair, les sympathisants et électeurs de la droite et du centre ne souhaitent pas le voir porter leurs espoirs pour 2017... Il devait marcher sur ses adversaires et les annihiler un par un, grâce au "blast" que devait entraîner son entrée (tardive) en campagne. Ils représenteraient 15 % des voix exprimés, selon les estimations de la chaîne de télévision BFM. Le vainqueur des élections des primaires se présentera aux élections présidentielles de l'an prochain. Mais la Gauche est divisé entre Hollande/Valls/Montebourg, Mélenchon et Macron et ne sera probablement pas représentée au deuxième tour.

Cinquante-six pour cent des personnes ayant voté au premier tour de la primaire de la droite se disent prêtes à voter pour François Fillon lors du second tour aux dépens d'Alain Juppé, selon un sondage Opinionway publié dimanche soir.

Recommande: