"J'apprends de mes erreurs" — Aurier

21 Novembre, 2016, 14:00 | Auteur: Ruben Ruiz

Ou comment en voulant se montrer sympa, Serge Aurier laisse entendre que ses dirigeants n'ont pas été assez sévères avec lui.

Serge Aurier a vécu une année 2016 mouvementée marqué surtout par l'affaire Periscope. J'apprends de mes erreurs. C'est vrai que ce fut une année difficile puisqu'on a un peu oublié le sportif pour se concentrer sur le reste. Mais cela ne m'a pas dérangé plus que ça, plutôt ma famille par contre. On passe maintenant à autre chose. "Mais le plus important, c'est de continuer à travailler et je travaille dans un des meilleurs clubs au monde donc je suis satisfait".

"Le Periscope? Si je pouvais le refaire avec des amis, je le referai, mais sans les mêmes mots".

"Il m'aime beaucoup, je ne sais pas trop pourquoi, a notamment expliqué le joueur". J'ai été étonné après tout ce que j'ai fait. Lui, il m'a toujours soutenu, je lui dois tout mon respect. J'ai bien conscience que, si je suis encore là aujourd'hui, c'est grâce à lui. Mis à l'écart par le Paris Saint-Germain en mars dernier pour avoir tenu des propos injurieux à l'égard de son entraîneur Laurent Blanc et de certains coéquipiers, le latéral droit avait finalement été réintégré rapidement. "C'est rien de méchant", assure-t-il.

L'ancien Toulousain n'en était pas à son coup d'essai, lui qui s'en était pris à un arbitre de Ligue des champions sur le même réseau social. "Dieu avait décidé que ce n'était pas son jour, voilà", a-t-il sobrement ajouté. J'ai retenu que du positif de mon passage à Lens, même s'il y a eu des mauvais moments.

Recommande: