Dati (LR) votera Fillon au second tour

21 Novembre, 2016, 13:56 | Auteur: Ruben Ruiz

Les enquêtes qui ont testé l'hypothèse d'un duel Fillon-Juppé avant le premier tour donnaient le Sarthois gagnant.

En revanche, La Rochelle a placé François Fillon en tête avec 42,72 % des voix. "Quatre millions de Français" ont voté "pour enclencher l'alternance et le priver de celui qu'il croyait être un adversaire à sa portée, Nicolas Sarkozy". Dans la 4 circonscription de la Manche, il culmine à 45,22% contre 27,39% pour Alain Juppé et 20,84% pour Nicolas Sarkozy.

Très largement distancé, Bruno Le Maire a immédiatement annoncé son soutien à François Fillon. L'ancien Président, battu d'une courte tête par François Hollande en 2012, sorti de sa retraite en 2014, subit l'une des plus retentissantes défaites de sa carrière: éliminé dès le premier tour d'un scrutin organisé par son propre parti, dont il avait reconquis la présidence en 2014. "J'ai appelé François Fillon dès 21h hier, je n'ai rien négocié, rien demandé et je lui ai dit: +tu es le mieux à même de rassembler la droite et le centre, le mieux à même de gagner l'élection présidentielle, donc je ne demande rien, mais je te soutiens+" a-t-il confié. Les quelques cafouillages et un recours déposé par le camp Fillon à Châteaurenard seront vite oubliés.

Le meilleur résultat d'Alain Juppé est enregistré à Mont-de-Marsan où il était soutenu par le maire Geneviève Darrieussecq: 57% des voix contre 24.4% pour François Fillon.

Ce dernier, ancien Premier ministre de Sarkozy, crée la sensation en occupant la tête du classement à l'issue du premier tour avec un grand écart sur ses poursuivants, alors que c'est Alain Juppé qui était donné grandissime favori. Je voterai donc pour lui au second tour de la primaire. Deux réunions publiques sont déjà programmées mardi à Toulouse et vendredi à Nancy.

François Fillon lors d'un meeting à Paris, novembre 2016. Il reconnaît cependant que le programme de l'ancien Premier ministre s'annonce radical: "Fillon veut aller plus loin, plus fort dans la rupture". Dans le même temps, Alain Juppé, lui, sera l'invité du journal télévisé de France 2. à la même heure.

Un vrai camouflet pour les soutiens de l'ex-premier ministre de Jacques Chirac, que la plupart avaient rallié en se fiant à sa suprématie dans les intentions de vote.

Le président du parti Les Républicains a aussi loué l'héritage de Nicolas Sarkozy: "Il a fait bouger les lignes et profondément fait bouger la droite française".

Loïc Hervé, sénateur-maire de Marnaz (soutien d'Alain Juppé): "Le choix est net, il n'y a pas de déception".

Depuis que les élections primaires pour les présidentielles se développent dans le monde entier, c'est la première fois sous la 5e république que la Droite organise un tel scrutin.

Nicolas Beytout de L'Opinion partage ce point de vue: "le chef de l'Etat" est "l'autre grand perdant de la soirée". Pour le second tour, je sais ce que je vais faire mais j'attends de connaître la position de Jean-François Copé.

Recommande: