Zika n'est plus une "urgence de santé publique mondiale"

20 Novembre, 2016, 06:54 | Auteur: Jonathan Ford
  • Zika n'est plus une

Suite à la diminution de cas dans plusieurs pays, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré ce vendredi 18 novembre la fin du statut d'urgence de santé publique mondiale concernant le virus du Zika.

.

En février 2016, la réunion du Comité d'urgence a initialement recommandé une urgence de santé publique de portée internationale sur la base d'un cluster extraordinaire de microcéphalie et d'autres troubles neurologiques rapportés au Brésil, après un cluster similaire en Polynésie française et d'association géographique et temporelle avec l'infection par le virus Zika.

Le fait que l'OMS le retire de la liste d'urgence à caractère international ne signifie pas que Zika ne doive plus être considéré comme important, a souligné le Dr Peter Salama, directeur des programmes d'urgence de l'agence onusienne.

Depuis 2015, soixante-treize pays ont été touchés par le virus Zika, majoritairement en Amérique latine et dans les Caraïbes, et quelque vingt-trois pays ont annoncé avoir constaté des cas de microcéphalies et de syndrome de Guillain-Barré, potentiellement liés à Zika.

" Beaucoup d'aspects de cette maladie et de ses conséquences demandent encore à être élucidés, mais cela peut être fait encore mieux par une recherche soutenue", a ajouté l'organisation.

Le virus de Zika peut se transmettant non seulement par la piqûre d'un moustique infecté mais aussi par voie sexuelle, le nombre de patients atteints est difficilement contrôlable. Le Brésil est le pays qui a été le plus affecté par des cas de contaminations du virus Zika.

Deux vaccins contre Zika sont actuellement en cours d'évaluation, selon l'OMS, et les résultats de la phase 1 des tests cliniques sont en train d'être examinés. "Le problème du Zika ne disparaît pas avec le fait que (le virus) n'est plus une urgence de santé publique mondiale", s'est alarmé pour l'AFP Paulo Gadelha, le président de la Fondation gouvernementale brésilienne Oswaldo Cruz (Fiorcruz), chargée de lutter contre les problèmes de santé publique au Brésil.

Image caption Le ministre brésilien de la santé souhaite maintenir l'état d'urgence sanitaire jusqu'à ce que le pays retrouve sa "tranquilité sanitaire". "Toutefois, comme je l'ai dit, une urgence de santé publique de portée mondiale a une connotation spéciale (.) ces règlements sont destinés à amener le monde à identifier et travailler sur des questions variées qui ont une portée globale".

Recommande: