Le Soyouz MS-03 s'est arrimé à l'ISS

20 Novembre, 2016, 07:10 | Auteur: Sandy Vega
  • Le Français Thomas Pesquet astronaute et ambassadeur de l'espace

Les trois astronautes montent dans le bus pour se rendre au cosmodrome de Baïkonour. Quant au retour sur Terre, ce sera pour le 15 mai 2017.

Destination la Station spatiale internationale (ISS), où les trois camarades doivent désormais passer les six prochains mois.

L'équipage entamera alors un périple de plus de 48 heures dans ce minuscule module de seulement 2,5 mètres de long. En effet, Roscosmos, l'agence spatiale russe, menace de bloquer la livraison des lanceurs Soyouz à ses partenaires français d'Arianespace tant qu'elle n'aura pas récupéré les 300 millions d'euros gelés par la Cour d'arbitrage de La Haye dans l'affaire des anciens actionnaires de Ioukos, le groupe de l'ex-oligarque devenu opposant, Mikhaïl Khodorkovski, nous apprend le journal Le Monde. Ils mettront deux jours à rejoindre le complexe orbital pour un séjour de six mois. A 400 kilomètres d'altitude, Thomas Pesquet va mener 62 expériences pour le compte de l'agence spatiale européenne (ESA) et du centre national d'études spatiales (CNES). Il essaiera aussi des techniques susceptibles de révolutionner la purification de l'eau ou des matières autonettoyantes utilisables à termes dans les hôpitaux.

Le Rouennais Thomas Pesquet, 38 ans, devient ainsi le dixième Français dans l'espace. Sans compter les 55 autres expériences qui doivent être réalisées en coopération avec les agences spatiales américaine, canadienne et japonaise. Suivez le décollage de la mission Proxima ce jeudi 17 novembre, en direct de Baïkonour, au Kazakhstan à partir de 20h30.

Au sol, des écrans géants retransmettaient ce qu'il se passait à l'intérieur de la capsule, "où tout semblait parfaitement calme", souligne le journaliste de France 3. "Au bout de huit minutes, Thomas Pesquet et ses compagnons ont atteint la vitesse vertigineuse de 26 000km/h, vingt fois la vitesse d'une balle de fusil", ajoute Jean-Christophe Batteria.

L'Américaine Peggy Whitson procèdera à des expériences sur l'impact de la lumière sur le cycle de sommeil, tandis que Oleg Novitski fera pour le compte de l'agence spatiale russe Roskosmos plus de 50 expériences scientifiques. Thomas Pesquet est le dernier à décoller. A bord ils seront donc cinq au total, le russe Sergueï Ryjikov et l'américain Shane Kimbroug étant déjà sur place. Son premier vol remonte à 2002, alors que la Station spatiale était encore en train d'être assemblée.

Recommande: