Janet Yellen veut terminer son mandat — Fed

20 Novembre, 2016, 07:09 | Auteur: Aubrey Nash

L'euro est tombé à 1,0620 dollar après s'être un moment négocié à 1,06195 dollar, son plus bas niveau depuis le 3 décembre 2015.

Janet Yellen a indiqué, jeudi 17 novembre, devant le Congrès américain à Washington qu'elle comptait " absolument " terminer son mandat à la présidence de la banque centrale (Fed), alors qu'elle a été vivement critiquée par le président élu le 9 novembre, Donald Trump, durant la campagne électorale.

La devise européenne montait face à la monnaie nippone, à 117,46 yens contre 117,00 yens jeudi.

Le dollar aussi gagnait du terrain face à la devise japonaise, à 110,63 yens - atteignant même vers 07H30 GMT 110,93 yens, son niveau le plus fort depuis fin mai - contre 110,09 yens la veille.

S'exprimant publiquement pour la première fois depuis l'élection présidentielle, Mme Yellen a répété devant une commission du Congrès qu'un resserrement du crédit " pourrait bien être approprié relativement rapidement si les données économiques continuaient de montrer des progrès ".

Elle s'est cependant aussi montré prudente, insistant plusieurs fois sur le fait que l'économie américaine avait encore une marge d'appréciation. Dans son discours, elle a relevé que le taux de chômage parmi les Noirs et les Hispaniques était " plus haut " que pour le reste de la population, tandis que leurs revenus médians étaient " encore bien en dessous " de celui du reste des ménages américains.

"S le dollar n'a pas plus grimpé, c'est que les marchés estiment qu'ils se sont déjà positionnés d'une façon satisfaisante pour une hausse des taux en décembre", expliquait Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

"C'est une nouvelle preuve que la Fed relèvera ses taux dès sa prochaine réunion en décembre", estimaient les analystes de Capital Economics.

Par ailleurs, le futur président des Etats-Unis, Donald Trump, a affirmé son intention de conduire une politique d'investissements massifs, ce qui pourrait entraîner de l'inflation.

Une hausse des taux de la Fed rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les cambistes.

Devant la commission sur les affaires économiques, Mme Yellen va aussi s'attacher à défendre l'indépendance de la banque centrale et ses efforts de régulation financière, soumis à une attaque en règle des républicains, qui ont conservé le contrôle des deux chambres du Congrès lors des élections la semaine dernière.

De son côté, la livre sterling a connu un léger accès de vigueur face à l'euro après l'annonce des chiffres des ventes au détail, qui ont bondi de 1,9% en octobre sur un mois, prouvant une nouvelle fois la santé de l'économie du Royaume-Uni post-Brexit.

Mais la livre a rapidement effacé ses gains.

Vers 14H00 GMT, la livre britannique restait stable face à la monnaie unique européenne, à 85,94 pence pour un euro, ainsi que face au dollar, à 1,2444 dollar pour une livre.

La devise suisse montait un peu face à l'euro, à 1,0695 franc pour un euro, mais se dépréciait face au billet vert, à 1,0097 franc pour un dollar.

La devise chinoise repartait à la baisse face au dollar, à 6,8909 yuans pour un dollar, contre 6,8781 yuans pour un dollar, jeudi à 15H30 GMT.

L'once d'or a fini à 1.211 dollars au fixing du soir, contre 1.226,75 dollars jeudi. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: