Riou et Thomson, stars d'une semaine menée tambour battant — Vendée Globe

19 Novembre, 2016, 10:11 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Alex Thomson conforte son avance

Plus grave, l'avarie subie samedi par Tanguy de Lamotte. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 21.428,7 milles de l'arrivée 2. C'est cette porte d'entrée que visent actuellement les sept premiers bateaux qui tiennent encore dans la même centaine de milles et menés dans l'ordre par Alex Thomson, Sébastien Josse, Vincent Riou, Armel Le Cléac'h, Jérémie Beyou, Morgan Lagravière et Paul Meilhat.

Combien de temps les pilotes de ces luges surpuissantes vont-ils tenir cette cadence? Ce stop va créer des écarts importants car les conditions climatiques seront complètement différentes.

Sauf que là, les skippers sont partis pour deux mois et demi à trois mois de mer et qu'il reste encore plus de 22.000 milles (39.600 km) à courir, dont une grande partie dans des eaux hostiles! A bord, on a du mal à se déplacer.

Thomson a bénéficié à plein des effets venturi entre les îles et laissé ses petits camarades une cinquantaine de milles derrière.

Sur le Vendée Globe, le Pot au Noir livre déjà des premières vérités mais les bulles anticycloniques qui se forment dans l'Atlantique Sud pourraient également redistribuer quelques cartes. Il marchait à 15 noeuds, soit au moins 5 noeuds de plus que tous les autres favoris. A une soixantaine de milles dans le sillage de Thomson, Le Cléac'h et Riou ont navigué à vue, après plus de 9 jours de course et près de 3.000 milles parcourus! Un monde.La flotte est à peine sortie de ce traquenard, qu'un autre scénario, encore plus cruel se prépare pour les tous prochains jours.

Cela fait une semaine que les 29 monocoques Imoca du 8e Vendée Globe ont quitté Les Sables-d'Olonne et la bagarre en tête a été d'une intensité rare, comme pour une Solitaire du Figaro.

Recommande: