Victoire de Trump: Le demi-frère de Barack Obama s'en réjouit !

18 Novembre, 2016, 05:37 | Auteur: Jonathan Ford
  • Victoire de Trump: Le demi-frère de Barack Obama s'en réjouit !

A New York, des manifestants se sont réunis en plein Manhattan, à Union Square, avant de remonter vers la Trump Tower, où vit le président américain nouvellement élu. "J'espère qu'il sera un président pour tous les Américains", a-t-elle ajouté.

Mais ce revirement d'opinion de la part de Trump pourrait n'être que de nature protocolaire et qu'il se plie à un exercice obligé, car il est de tradition, pour le décorum démocratique et les apparences, de rendre hommage à son concurrent et d'éviter de cliver le pays. Contrairement aux sondages, qui lui promettaient une courte victoire, les statistiques du site Five Thirty Eight avaient donné Hillary Clinton gagnante à 71,4%, elle n'a pas remporté que 218 voix de Grands électeurs contre 276 pour son adversaire républicain, Donald Trump. Peu après, Hillary Clinton avait concédé sa défaite dans un appel téléphonique à Donald Trump.

"Nous n'avons pas encore brisé le plus haut et le plus dur des plafonds de verre, mais, un jour, quelqu'un le fera et, espérons-le, plus tôt qu'on ne l'imagine", a-t-elle dit.

L'inimitié des deux hommes a des racines parfois plus personnelles que leur appartenance politique ou leur vision du monde: pendant des années, Donald Trump a alimenté une théorie du complot aux relents racistes sur le lieu de naissance de M. Obama, avant de virer casaque brutalement durant la campagne, sans explication. "Il y a huit ans, malgré nos différences d'approche, le président Bush et moi avions travaillé dans un bel esprit avec son équipe très professionnelle", comme pour mettre en garde le tonitruant Trump. "L'heure est venue pour l'Amérique de panser les plaies de la division".

Le demi-frère du président américain Barack Obama, Malik, s'est réjoui mercredi de la victoire de Donald Trump à l'élection américaine, et a chanté sur Twitter les louanges de celui qu'il a qualifié, étrangement, de "Malcom X blanc".

Des manifestations avaient déjà eu lieu mardi soir dans le secteur de la baie de San Francisco contre Donald Trump.

Le président Obama s'est adressé aux américains après la proclamation des résultats de l'élection qui a vu la victoire de Trump.

Ils soutiennent que si M. Sanders avait été le candidat démocrate à la présidentielle, Donald Trump n'aurait jamais été élu.

Plus pessimiste, le président français François Hollande a jugé que "cette élection américaine ouvrait une période d'incertitude".

Une réunion spéciale des ministres des Affaires étrangères de l'UE a été convoquée dimanche à Bruxelles. " C'est douloureux, et ça le sera pendant longtemps".

Le ton conciliant de M. Obama tranche avec les salves envoyées au candidat républicain qui avait en quelque sorte lancé son aventure politique en insinuant que M. Obama n'était pas véritablement un Américain. La candidate démocrate est montée sur scène sous les applaudissements, entourée de son mari Bill Clinton et de sa fille Chelsea.

Recommande: