Des propositions clivantes ont disparu du site de campagne de Trump

12 Novembre, 2016, 07:50 | Auteur: Aubrey Nash

Lors de sa campagne, il avait changé sa position, selon ABC. Sur la chaîne CNBC, le prince saoudien Al Walid ben Talal s'est félicité jeudi que l'équipe de campagne de Trump ait retiré du site internet la proposition sur l'interdiction des musulmans.

Publiée sur le site internet de Donald Trump le 7 décembre 2015 après la fusillade de San Bernardino, la sulfureuse déclaration sur l'immigration des musulmans était encore disponible dans la matinée du 8 novembre à en croire les copies de la page enregistrées par les robots d'indexation, rapporte The Independant. Les agresseurs auraient fait comprendre à leur victime qu'ils soutenaient le magnat immobilier, tout en proférant dans insultes contre les musulmans, poursuit l'université dans un communiqué. Toujours sur les réseaux sociaux, nombre de personnes ont fait état de menaces et d'insultes contre des minorités proférées par des partisans supposés de Donald Trump. Il a ainsi lancé un appel auprès du président nouvellement élu et des décideurs politiques "à exercer leur pouvoir avec compassion, attention et un profond souci vis-à-vis de tous les Américains afin que personne ne soit laissé pour compte ". Selon Ibrahim Hooper, ce message d'unité ne semble pas avoir été entendu par certains des soutiens de Donald Trump. Le porte-parole de la police de Chicago a confirmé que cet homme, âgé de 50 ans, avait été l'objet d'une agression mercredi à la suite d'une altercation.

Les cas d'intimidation d'enfants issus des minorités en hausse. Une telle vague d'agressions était survenue en Grande-Bretagne dans les jours suivant la décision des électeurs britanniques, lors du référendum du 23 juin, de quitter l'Union européenne, a noté Mark Potok.

Recommande: