Sondages serrés: Trump et Clinton se battent jusqu'au bout

08 Novembre, 2016, 04:58 | Auteur: Lynn Cook

Avec certains gros états acquis à sa cause, tels la Californie, l'Illinois, New York, la candidate démocrate a de quoi inquiéter le camp républicain.

Mme Clinton n'a pas mentionné ce rebondissement dans son meeting, et s'est tenue à son script habituel dans cette dernière ligne droite frénétique, où les deux candidats multiplient les meetings pour convaincre leurs électeurs d'aller voter.

Avec neuf meetings, dont l'un prévu juste avant minuit, Donald Trump et Hillary Clinton achèvent lundi sur un rythme effréné une campagne présidentielle qui a divisé les Etats-Unis.

"Je veux être la présidente de tous, ceux qui votent pour moi et ceux qui votent contre moi", a-t-elle déclaré en début de journée.

Sur la base de ces différentes projections et sondages, le site d'analyse politique FiveThirtyEight donne lundi à Hillary Clinton 66% de chances d'être élue contre 33,9% à Donald Trump. "Nos valeurs fondamentales sont en jeu".

L'Ohio avait voté démocrate en 2008 et 2012, mais Donald Trump y est légèrement en tête selon la moyenne des sondages, et c'était le deuxième meeting à Cleveland de Mme Clinton en 48 heures: vendredi soir, elle était montée sur scène avec le rappeur Jay Z et Beyoncé.

Samedi, Katy Perry avait aussi donné pour elle un concert à Philadelphie. Egalement attendus, Bruce Springsteen et Jon Bon Jovi. De nouveaux emails, découverts sur l'ordinateur portable d'Anthony Weiner, le mari (séparé) d'une proche collaboratrice de Mme Clinton Huma Abedin, ont depuis été examinés. Ces scandales qu'on a remis à la surface à un mois de la présidentielle veulent tout dire et prouvent, dans tous les cas, que les médias américains cherchent par tous les moyens à influer sur la course au bureau ovale en tentant de mettre les projecteurs de l'actualité le plus loin possible de l'affaire des mails classés secret defense envoyés par Mme Clinton lorsqu'elle était Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères. "Nous sommes heureux que cette question soit résolue", a déclaré la directrice de la communication de Hillary Clinton, Jennifer Palmieri.

Hillary Clinton en campagne à Cleveland (Ohio), le 6 novembre 2016.

"Comey doit être sous une énorme pression pour se dégonfler comme ça et annoncer quelque chose qu'il ne peut pas savoir", a pour sa part twitté le républicain Newt Gingrich, ancien speaker (président, ndlr) de la Chambre des Représentants, proche de Trump. Prédisant sa victoire, le milliardaire new-yorkais a qualifié son adversaire de candidate "bidon".

Plus de 40 millions d'Américains ont déjà voté. Car les derniers sondages sont toujours très serrés. "Vous devez comprendre que c'est un système truqué". Elle n'a passé que quatre jours dans le Michigan, depuis la Convention nationale du parti démocrate en juillet dernier, bien moins de temps que dans d'autres Etats indécis comme la Floride ou la Caroline du Nord.

Elle semble aussi bien placée pour emporter le vote des femmes - qui représentent 52% des votants - et notamment des femmes diplômées, hérissées par les propos sexistes de Donald Trump. Il a par ailleurs ajouté que la stratégie de campagne est de mobiliser les supporters au bon moment dans les Etats comme le Michigan, la Pennsylvanie et le New Hampshire.

Recommande: