Andy Murray, nouveau numéro 1 mondial, en pleine lumière — Tennis

08 Novembre, 2016, 04:44 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Andy Murray, nouveau numéro 1 mondial, en pleine lumière — Tennis

Le tennis a un nouveau patron, Andy Murray, parvenu samedi à la 1re place mondiale pour la première fois de sa carrière. sans jouer: un paradoxe pour un champion qui a toujours forcé le respect par sa ténacité sur le court.

De son côté, le Serbe Novak Djokovic, déboulonné de son piédestal en tête de l'ATP après 122 semaines de règne, aura a priori un groupe plus facile avec Milos Raonic (4), Gael Monfils (7) et Dominic Thiem (9). Mais le Canadien, touché à la cuisse la veille contre Jo-Wilfried Tsonga, a déclaré forfait. Il le confesse, il aura besoin d' " un certain temps pour (se) débarrasser de tout ça ", pour tourner la page de cette période de décompression forcée.

Mais pour d'autres, en revanche, cette responsabilité de n°1 a pu prendre les apparences d'un fardeau plus ou moins lourd dont ils se sont débarrassés un jour ou l'autre avec soulagement.

Novak Djokovic est-il sûr de récupérer son trône s'il s'impose en finale contre Murray?

Sur sa lancée, c'est Murray qui sera le grand favori pour un premier titre dans une épreuve qui ne lui a jamais réussi (aucune finale en sept participations).

Vainqueur du Masters de Paris Bercy dimanche, Andy Murray s'est de suite projeté sur le Masters de Londres en conférence de presse. Il lui a fallu beaucoup de patience pour parvenir à cet accomplissement. Il n'était plus apparu hors du top 10 depuis. octobre 2002.

Sur les cinq derniers mois, c'est en effet un océan qui sépare le premier de la classe de ses petits camarades. L'Écossais s'est engouffré dans la brèche. "Il est très près d'y arriver et il le mérite". Seules ombres au tableau: ses défaites en quarts de finale de l'US Open face à Kei Nishikori et en demi-finale de la Coupe Davis face à Juan Martin Del Potro.

Stan Wawrinka (no 3) a hérité du pire tirage possible pour le Masters ATP de Londres (13-20 novembre). Il a finalement basculé à 5-4, et forcé la décision en profitant de la panne subite de premières de son adversaire. La confiance est au zénith pour l'Ecossais avant le Masters qui débute dans une semaine.

Recommande: