La trêve charitable — Clinton-Trump

05 Novembre, 2016, 04:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump

Il regrette également que la discussion après le débat ait été monopolisée par cette phrase, jugeant que Donald Trump avait globalement livré une prestation plutôt bonne et qu'Hillary Clinton s'était mise en difficulté sur plusieurs dossiers. En meeting ce jeudi à Delaware, aux Etats-Unis, le candidat républicain à la présidentielle américaine a clarifié ses propos, ou presque. "Mais je me réserve aussi le droit de le contester ou de déposer un recours légal en cas de résultat douteux", s'est exprimé M. Trump à la foule jeudi.

De plus, Donald Trump risque alors se heurter frontalement au Parti républicain qui l'a abandonné dans sa majorité après ses différentes déclarations tonitruantes. Donald Trump affirme aussi vouloir redévelopper la production d'énergies fossiles et annuler des milliards de dollars de paiements prévus aux Nations unies dans le cadre des programmes pour lutter contre le changement climatique.

Lors d'un meeting dans l'Est des États-Unis, Donald Trump s'en est pris à l'actuelle première dame pour tenter de faire oublier ses propres dérapages. "Je me demande si Donald Trump s'est déjà rendu dans un bureau de vote".

Enfin, la question de la Russie est une nouvelle fois abordée et Hillary Clinton est pour la première fois celle qui attaque: " il ne semble y avoir aucun problème pour Monsieur Trump que la Russie interfère dans le processus des élections ".

L'enquête d'opinion la plus récente accorde même cinq points d'avance à la démocrate (39 % Clinton, 33,9 % Trump, sondage Arizona Republic). "Hillary Clinton est en position de force dans la course pour devenir le 45e président des Etats-Unis".

La polémique créée par Donald Trump a éclipsé le reste du débat. Une pratique devenue habituelle pour le sulfureux candidat républicain.

A 17 jours de l'élection présidentielle américaine, la campagne entre dans sa phase finale et alors qu'Hillary Clinton et Donald Trump vont multiplier les réunions publiques pour attirer à eux les derniers indécis et encourager leurs supporters à voter le 8 novembre prochain, les sondages évoluent dans le bon sens pour le Républicain.

S'ils se sont serré la main et ont montré qu'ils pouvaient rire des blagues de l'autre, la tension était palpable.

Bref répit après ce débat d'une violence verbale hors norme, les deux candidats se sont retrouvés jeudi soir, suivant une tradition solidement établie, lors d'un dîner de gala à New York se voulant bon enfant. Ainsi, fait rare dans une soirée visant à lever des fonds pour des associations caritatives, le candidat républicain a été copieusement hué lorsqu'il lancé ses piques les plus agressives - "Hillary est si corrompue " - envers sa rivale démocrate, alors que l'ambiance ne s'y prêtait pas.

Hillary Clinton a emporté le consensus de la salle sur un sujet plus sérieux: l'extrême longueur de la campagne. "Il se passe quelque chose de vraiment fantastique en ce moment; les gens se rassemblent (.) pour rejeter la haine et les divisions", a-t-elle poursuivi, en affichant sa volonté d'être la présidente de "tous les Américains".

Recommande: