La LFP prête à saisir la justice pour les droits TV ?

05 Novembre, 2016, 05:13 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Francois Hollande- president de la Republique Francaise
Nathalie Iannetta- conseillere du jeunesse et sport du president

En intervenant dans la course aux droits télé de la Ligue 1, François Hollande aurait fait perdre des sommes considérables à la Ligue de Football Professionnel. Mais entre temps, François Hollande en a dissuadé l'émir.

"On a sauvé Canal", clame François Hollande auprès des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans leur fameux livre paru le 12 octobre. J'ai reçu discrètement Belmer et Méheut (anciens patrons de la chaîne cryptée). Je lui ai dit: "Vous allez venir en France en juin, on vous a défendu par rapport aux Saoudiens, on est à vos côtés". Et il y a aussi l'histoire du foot. Le président de la République reconnaît qu'il a souhaité un " partage " des lots entre Canal+ et beIn Sports, les deux chaînes qui diffusent la Ligue 1.

"Je suis catastrophé et absolument irrité, a confié JMA devant la presse".

Aulas: " C'est une affaire d'état. "Il faut absolument que la justice, que le Conseil de la concurrence s'auto-saisisse de cet ignoble arrangement sur le dos des clubs qui investissent, mais aussi sur le dos des supporters et des actionnaires", a pesté le dirigeant rhodanien dans des propos relayés par L'Équipe".

Cette dernière, financée par le richissime Qatar, dispose pourtant de moyens considérables qui lui permettent en théorie d'acquérir l'ensemble des droits. "Les choses se sont passées dans notre dos de façon absolument anormale", a-t-il continué. Ils doivent rendre leurs conclusions une fois élu le nouveau conseil d'administration de la Ligue, le 11 novembre.

Problème: sa médiation est considérée à la LFP comme " une infraction grave aux droit de la concurrence " (selon les termes employés dans Le Point par l'ancien président Frédéric Thiriez) puisqu'elle aurait empêché les clubs français de récupérer 100 à 150 M€ supplémentaires par an lors des négociations.Selon Le Canard Enchaîné, la LFP souhaiterait entamer une procédure judiciaire contre le chef d'Etat, ne serait-ce que pour faire la lumière sur son rôle. La Ligue songerait aussi à une saisine de l'Autorité de la concurrence pour délit d'entente. Le football français a été spolié. Aucune décision dans ce dossier ne devrait donc être prise avant cette date.

Recommande: