Tesla plaide pour son projet d'achat de SolarCity

03 Novembre, 2016, 01:01 | Auteur: Lynn Cook
  • Ce que cachent les tuiles et les ardoises

Un vote négatif serait gros revers pour la stratégie du patron-fondateur de Tesla, Elon Musk, qui cherche actuellement à diversifier l'offre de l'entreprise dans les énergies alternatives.

Ces dernières ont plus particulièrement été conçues par la société SolarCity, acquise par Tesla l'été dernier, et ce pour la "modique " somme de 2,3 milliards d'euros (en actions). Certains ont également estimé qu'Elon Musk faisait assumer à Tesla le passif de SolarCity.

Tesla défend les avantages financiers du projet d'achat de SolarCity San Francisco - Le constructeur américain de voitures électriques Tesla s'est à nouveau employé mardi à défendre son projet controversé d'acquisition de SolarCity, un producteur d'énergie solaire, en donnant davantage de détails sur la manière dont la transaction devrait améliorer ses comptes.

Et Musk de rappeler que les premières voitures électriques ressemblaient à des voiturettes de golf, alors que nombre de Tesla sont à présent achetées par l'élite d'Hollywood et de la Silicon Valley. Mais Wall Street grince des dents. L'homme d'affaire souhaitait présenter au public des toits solaires d'un nouveau genre, fabriqués en collaboration avec le fabricant de panneaux photovoltaïques, SolarCity. Si la fusion entre Tesla et SolarCity se réalise, la fabrication de ces toits pourrait commencer dès 2017. En rachetant l'entreprise, Tesla espère peser davantage dans ce marché qui génère 12 milliards de dollars rien qu'aux États-Unis.

Ces tuiles solaires "ont l'air différent, parce qu'elles sont différentes", a-t-il souligné, précisant que les toits solaires seraient présentés dans une multitude de styles.

"Le but est de faire des toits solaires plus beaux que les toits normaux", et ils auront, promet-il, une durée de vie illimitée car ils sont "faits en quartz". Les tuiles sont connectées aux batteries PowerWall permettant ainsi de stocker l'énergie captée sur le toit.

L'entrepreneur se dit "confiant" pour "rendre (les toits solaires) concurrentiels" financièrement, si l'on prend en compte "le coût d'un toit et celui de l'électricité". Une puissance grâce à laquelle elle peut alimenter le réfrigérateur, les lampes et les prises d'une maison de quatre chambres.

Recommande: