Les valeurs du jour à la clôture à la Bourse de Paris

03 Novembre, 2016, 01:05 | Auteur: Aubrey Nash

La veille, il avait fini en recul de 0,86%. L'Eurostoxx 50 s'est replié de 1,42%.

"C'est une séance terne, avec énormément d'attente en terme de banques centrales", commente auprès de l'AFP Andrea Tuéni, analyste pour Saxo Banque.

Du côté des valeurs, les titres liés au pétrole ont marqué le pas dans le sillage d'un repli des cours du brut, sur fond de scepticisme sur un accord entre les producteurs.

C'est à l'aune de cet événement que les investisseurs scruteront les divers indicateurs de la journée aux Etats-Unis, dont les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé en octobre.

S'ajoute à cela "le contexte des banques centrales qui ne viennent pas soutenir les marchés, comme par exemple hier la Banque du Japon qui a opté pour le statu quo", poursuit-il.

La Fed devrait maintenir les taux directeurs en l'état, même si la majorité de ses membres ont averti qu'ils penchaient pour un relèvement des taux avant la fin de l'année. Jeudi, ce sera la politique monétaire de la Banque d'Angleterre qui sera scrutée de près.

En Allemagne, les chiffres du chômage d'octobre sont attendus.

Du côté des valeurs, Safran évoluait à l'équilibre (-0,03% à 62,61 euros) après le choix par Cessna de son moteur Silvercrest pour équiper son nouvel avion d'affaires à large cabine, Citation Hemisphere. VALLOUREC a cédé 6,2% à 4,088 euros, plus forte baisse du SBF 120, suivi par CGG (-5% à 22,43 euros). Faurecia a cédé 3,03 %, et Plastic Omnium 2,48 %.

Genfit (-1,1%) hésite après l'annonce du succès de son augmentation de capital avec une demande totale d'environ 155 millions d'euros, soit un taux de souscription de 348%.

Les valeurs du secteur bancaire ont aussi pesé sur la cote à l'image de Crédit Agricole (-1,06% à 9,83 euros), Société Générale (-1,51% à 35,56 euros) et BNP Paribas (-2,09% à 52,84 euros). Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Recommande: