Arrestation de l'homme d'affaires Sébastien Ajavon — Bénin

03 Novembre, 2016, 01:04 | Auteur: Lynn Cook
  • Arrestation de l'homme d'affaires Sébastien Ajavon — Bénin

Arrivé 3ème à la présidentielle de mars dernier, Sébastien Ajavon n'a cessé de clamer son innocence depuis le début de son arrestation qui, pour lui, relève purement du complot politique à son encontre. Les formalités douanières définitives et les éventuels contrôles douaniers ne devant se faire qu'à Djeffa sur le site de la société. Selon l'un d'eux, aucune charge n'était formellement retenue contre lui.

Les réactions se multiplient dans l'affaire présumée de trafic illicite drogue pour laquelle Sébastien Germain Ajavon, président du patronat béninois et candidat malheureux de la dernière présidentielle est gardé à vue.

Pour la valeur de cocaïne, elle est estimée à 9 milliards de francs cfa. Il a été interpellé le vendredi 28 Octobre puis gardé à vue à la brigade de la gendarmerie maritime de Cotonou. Informé, le magnat de la volaille a réagi avec une conférence de presse en évoquant " une conspiration savamment ourdie contre sa personne ": "Il paraît que quand on entre en politique, il y a des coups qu'on reçoit ... Nous recevons des centaines, des milliers de containers. Lors de sa conférence faisant le point sur la situation, le procureur, Badirou Lawani a révélé que contrairement aux supputations, il n'y avait que deux conteneurs et la cocaïne a été retrouvée dans l'un des deux conteneurs débarqués par le navire MSC SOPHIE venant du Brésil. "C'est une manière de voyous puisque nous avons constaté que les plombs qui étaient sur les conteneurs n'étaient plus là", indiquait-il.

C est pourquoi, nous plaidons pour la libération rapide du Président Ajavon afin de libérer le peuple, toutes tendances confondues, du grand stress qu'il subit depuis son arrestation. Et il y a 2 600 et quelques cartons dedans.

Pour la victime, les produits n'ont pas été dissimulés dans les cartons, les produits ont été laissés à l'entrée du container! " Plaisante-t-il, ajoutant: "Je fais confiance à la justice de notre pays ". L'homme d'affaires est ramené à la compagnie de gendarmerie maritime qui le renvoie ensuite à la brigade territoriale de Cotonou où il est actuellement détenu.

Vers 22 heures, à la demande du procureur, il est conduit avec ses trois employés à l'Ocertid, l'Office spécialisé dans la lutte contre le trafic de drogue.

Recommande: