Wikileaks ébranle à nouveau Hillary Clinton — USA

02 Novembre, 2016, 02:03 | Auteur: Lynn Cook

WASHINGTON, 1er novembre (Reuters) - CNN a annoncé lundi avoir cessé de collaborer avec Donna Brazile, présidente du Comité national démocrate et commentatrice politique, après la publication par WikiLeaks de courriels laissant entendre qu'elle a communiqué à l'équipe d'Hillary Clinton des questions prévues pour un débat.

Le message, daté du 5 mars, veille d'un débat qui s'est déroulé dans la ville de Flint marquée par la contamination de son réseau d'eau par le plomb. "Sa famille a été empoisonnée au plomb et elle demandera ce qu'Hillary pourrait faire pour les gens de Flint si elle devient présidente" avait déclaré Mme Brazile qui intervenait jusque-là sur CNN.

Le lendemain, Hillary Clinton avait en effet été interrogée sur ce sujet, même si les termes de la question énoncée étaient sensiblement différents.

"Une des questions qui sera posée à HRC (Hillary Rodhma Clinton) proviendra d'une femme qui a une éruption cutanée".

Dans un autre message du 12 mars (la veille d'un débat organisé par CNN), Donna Brazile précise à Jennifer Palmieri qu'elle lui enverra "quelques-unes supplémentaires", en faisant très vraisemblablement référence à des questions de débat.

Dans un autre courriel récemment dévoilé, Mme Brazile avait écrit: "De temps en temps j'obtiens les questions à l'avance".

Suite aux révélations de Wikileaks, Mme Brazile a présenté dans la fouléecsa démission à CNN. Un de ces courriers montre que la candidate avait obtenu une partie des questions qui ont été posées lors de débats de la primaire démocrate. "Honorée d'avoir été une politologue et commentatrice démocrate sur votre chaîne". Le Parti démocrate n'a pas confirmé ni infirmé leur authenticité. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: